La démocratie à Madagascar

Image prise sur Internet

“Le pouvoir du peuple pour le peuple par le peuple”, dès la reprise de son indépendance, Madagascar n’est plus revenu sur le système monarchique. Dès lors, le peuple a donc choisi de désigner une personne pour être à la tête du gouvernement. Depuis 14 octobre 1958, Madagascar est devenu un pays républicain et démocratique. Dans cet article, nous allons voir de près l’histoire de la démocratie malagasy ainsi que les successions de pouvoir dans le pays.

La naissance de la démocratie à Madagascar.

Quand on parle de la démocratie à Madagascar, on parle certainement d’un certain Philibert Tsiranana qui était le premier président de la République malagasy. Dénommé “père de la démocratie”, Philibert Tsiranana a pris le pouvoir en 1959. Cet homme politique est décédé le 16 avril 1978 et a laissé derrière lui une “île heureuse”.

Image prise sur Internet

Soulignons qu’à l’époque, un mandat présidentiel durait 7 ans. Son régime a chuté suite à un mouvement d’opposition vers début 1971. Philibert Tsiranana a quitté le monde politique à douze ans à la tête du gouvernement, une décision prise pour une raison sanitaire.

Même jusqu’à présent, les Malagasy savent, en peu de chose, que l’existence de la démocratie leur permet juste de choisir leur dirigeant. Submergées par la pauvreté, beaucoup ne savent pas les règles de jeu pour un Etat démocratique. Cette méconnaissance est surtout favorisée par le manque de scolarisation des jeunes ainsi que par le désintérêt.

Les successions de pouvoir

Après, Philibert Tsiranana, Didier Ratsiraka a pris le pouvoir en 1975, un président considéré comme le plus intelligent de l’histoire de Madagascar. Connu sous le nom de “l’amiral rouge”, Ratsiraka Didier est un haut-gradé malagasy et a participé à la grande guerre mondiale. Polyglotte et le fondateur du parti nationaliste “AREMA”, il est resté très longtemps au pouvoir, soit 1975 à 1993 et 1997 à 2002. L’amirale Rouge est décédé à l’âge de 85 ans à Antananarivo le 28 mars 2021.

En 2002, Marc Ravalomanana est arrivé au pouvoir, un homme d’affaires et entrepreneur malagasy. Il fait partie des 10 hommes les plus riches de Madagascar. Malgré sa prise de poste en pleine crise, Marc Ravalomanana a su sortir le pays de l’eau. Avec ses expertises et capacité d’accord avec les occidentaux, le pays a connu un apogée fulgurant lors de son passage. Son régime a chuté en 2009, provoqué par le mouvement dirigé par Andry Rajoelina qui est par la suite devenu président de la transition.

Image prise sur Internet

Juste après une transition aussi longue, Hery Rajaonarimampianina est élu président de Madagascar en 2013. Comme certains pays d’Afrique, les nombres de candidats pour une élection présidentielle sont aussi importants que ceux de l’Europe et l’Amérique. À son tour, Hery Rajaonarimampianina est sorti vainqueur parmi 32 autres candidats.

Ce président, ex-expert-comptable de la trésorerie malagasy a achevé conformément à la loi démocratique son mandat en 2018.

Ces 4 dernières années, l’ex-président de la transition du 2009, Andry Rajoelina est élu par le suffrage universel et devenu légalement le président de la République de Madagascar. Il est le plus jeune président de l’Afrique. Conformément à la loi, son mandat arrivera à son terme l’année prochaine.