Le système éducatif à Madagascar

Le système éducatif malgache constitue l’ensemble des institutions publiques et privées de la grande île. La majorité des enfants et des jeunes Malgaches n’ont pas accès à l’éducation. Traditionnellement, ce sont les jeunes de sexe masculin qui sont prioritaires pour aller à l’école tandis que les jeunes filles ne sont pas obligées d’y aller. En effet, les Malgaches ont tendance à penser que les femmes ne sont pas destinées à apprendre, mais plutôt à rester chez soi pour prendre soin de leur foyer et de leur petite famille. Actuellement, cette idée a été expirée par le temps, mais le taux de fréquentation scolaire reste insatisfaisant sachant que 76 % des enfants fréquentent l’éducation primaire, une baisse considérable qui descend jusqu’à 27 % pour le premier cycle du secondaire. La qualité de l’éducation dans le pays est très limitée et la majeure partie des jeunes s’arrêtent sans avoir le diplôme du premier cycle pour diverse raison.

 Comment est structuré le système éducatif malgache ?

L’enseignement est basé sur la langue française, que ce soit à l’initiation, dans la classe élémentaire, que ce soit au collège, au lycée ou à l’université. Il est important quand même de préciser que seul l’enseignement primaire dans une école public est en bilingue, les enseignants alternent entre la langue maternelle du pays ‘malagasy » et la langue française.

Image prise sur Internet

L’enseignement primaire et élémentaire

Le système éducatif est divisé en trois étapes bien distinctes. La base de l’initiation se trouve dans l’enseignement primaire qui regroupe l’école maternelle et l’école élémentaire. En effet, si l’enfant va entrer dans une école publique, l’âge requis est de sept ans minimum, en dessous de cet âge, il ne sera pas accepté par l’école. En revanche, si les parents ont la possibilité de mettre leur enfant dans une école privée, l’enfant peut commencer dès son plus jeune âge, c’est-à-dire à partir de deux ans.

L’enseignement secondaire

Les élèves peuvent continuer en entrant dans les collèges et les lycées, publiques ou privées. Le choix dépend de tout un chacun, mais surtout du revenu mensuel des parents. En général, ce sont les jeunes adolescents âgés de 13 à 18 ans qui fréquentent l’école secondaire et le lycée.

L’enseignement supérieur

La dernière étape de l’éducation à Madagascar est l’enseignement supérieur, les étudiants choisis d’entrer dans les universités et les grandes écoles selon leurs spécialisations, le choix de l’institut supérieur dépend essentiellement des moyens financiers. Les grandes écoles prestigieuses sont énormément chères, d’autant plus que l’université publique n’est pas accessible à tout le monde. Il faut être le meilleur et il y a des différents concours et sélection de dossier pour pouvoir y accéder. Beaucoup de jeunes arrêtent d’étudier après avoir reçu leur diplôme de Baccalauréat par faute de moyen et cherchent des petits boulots pour subvenir à leur besoin.

En résumé, la qualité de l’éducation à Madagascar doit être revue et améliorer puisque suite à un sondage qui a été effectué en interne, moins de 80 % des élèves âgés de 5 à 10 ans sont encore incapable de lire, mais aussi de comprendre des textes. Il est donc important de former tous les enseignants afin d’apporter une rénovation dans l’enseignement.