La portée du mariage traditionnel pour les malgaches

Photo de deux couple

image venant d'internet

Madagascar a ses propres traditions et coutumes concernant le mariage. En effet, pour être officiellement mariés, les couples malgaches devraient suivre certains rituels. Malgré le fait que la majorité des couples malgaches sont actuellement influencé par la culture occidentale et donne moins d’importance aux vodiondry. Cette tradition reste perpétuée par beaucoup. Découvrez alors dans cet article l’importance de la tradition et de la coutume malgache concernant le mariage ainsi que les étapes à suivre pour que le couple soit officiellement marié.

Photo d'un couple
image venant d’internet

Qu’est-ce qu’un mariage traditionnel ?

Un mariage traditionnel est l’union d’un homme et d’une femme de façon légitime selon les traditions. En effet, ce dernier date de la nuit des temps et persiste même encore aujourd’hui. Il s’apparente à des pratiques, des rituels, des traditions et des mœurs. D’ailleurs, plusieurs rites doivent être respectés afin que le mariage soit réussi et soit accepté de tous.

Pour les Malgaches, le mariage traditionnel c’est le vodiondry. Ce dernier est très codifié. La coutume veut que les enfants restent vivre chez leurs parents jusqu’à ce qu’ils soient mariés. Alors que pour se marier, les parents doivent accepter l’union et donner leur bénédiction.

Le déroulement du mariage traditionnel peut être différent selon les régions de l’île, mais certaines étapes comme la présentation des parents et la dot restent incontournables. Auparavant, cette dot était une croupe de mouton, mais actuellement, il a été changé en cadeau d’argent.

Comment se déroule un mariage traditionnel malgache ?

Illustration d'un nouveau couple  marié
Image venant d’internet

Le mariage traditionnel malgache se déroule en plusieurs étapes. En effet, il faut que ces étapes soient respectées afin que le mariage soit considéré comme légitime. Il commence par la rencontre des deux familles jusqu’à la cérémonie officielle du vodiondry.

Le fisehoana

C’est la première étape du mariage traditionnel. Elle consiste à organiser une rencontre entre les deux familles des futurs mariés avant l’évènement prévu pour leur union. En effet, pendant ce moment, le jeune homme qui est le prétendant et sa famille vient rencontrer la famille de la jeune fille qu’il va demander en mariage. Il annonce aux parents de la jeune fille son intention de prendre comme épouse leur fille. C’est à ce moment que le jeune homme demande aux parents de la jeune fille sa main afin qu’il puisse se marier. Il demandera leur bénédiction afin que le mariage puisse être fait.

Par la suite, une autre date sera fixée après cette rencontre pour une deuxième réunion de famille. Lors de cette deuxième rencontre, ils décideront de la date du mariage de leurs enfants et de la répartition des dépenses ainsi que le montant de la dot. Ils parlent également pendant cette réunion les détails du mariage ainsi que le nombre des invités des deux parties.

Le fanateram-bodiondry

Cette tradition est très importante pour la famille malgache et nombreuse d’entre eux le respect toujours. Il s’agit d’une phase de négociation entre les deux familles des futurs mariés. Cette cérémonie de vodiondry commence par un kabary. Deux orateurs discutent au nom respectif des deux familles. Pendant cette cérémonie, le jeune homme devrait offrir le cadeau de l’anneau à la famille de sa future épouse pour demander sa main. Cette dot est un don d’argent offert aux parents de la mariée afin de marquer le respect dans cette union. D’autres cadeaux seront aussi donnés aux frères de la future mariée. Il s’agit d’un « tampi-maso » un cadeau offert pour compenser la perte de leur sœur. À la fin de cette cérémonie, le futur marié offre à sa future femme une bague de fiançaille pour symboliser leur union.

Un repas sera ensuite prévu après la cérémonie et le lendemain, les deux familles se retrouvent une nouvelle fois pour prononcer un discours qu’on appelle orimbato. Les ainées de la famille mettront de l’argent sur une assiette devant le couple et une de ces ainées le plus âgées donne la bénédiction au nouveau marié. Cet évènement est suivi ensuite par un repas entre les deux familles.

Lorsque la mariée arrivera ensuite dans la maison de son mari, la mère du jeune homme aidera sa nouvelle fille de faire 3 tours de la maison avant d’y entrer. Cela symbolise la transformation de la mariée en reine. C’est d’ailleurs la dernière étape du mariage traditionnel malgache.

Quelle est l’importance du mariage traditionnel malgache ?

Le mariage traditionnel a une grande importance pour les Malgaches. En effet, c’est une étape obligatoire si les futurs mariés veulent que leur mariage soit légitime. Cette tradition a surtout pour but d’honorer la famille de la jeune fille. C’est pendant cette cérémonie que le prétendant demande officiellement la main de leur fille.

D’ailleurs, de nombreuses personnes ne considèrent pas ce mariage comme légal, mais il reste important pour éviter les moqueries et le déshonneur de la famille. Comme dit un proverbe malgache « Mitari-bady tsy lasa vodiondry, henatra eo amin’ny tany ama-monina ». Il est donc mal vu de sortir avec une femme sans avoir donné le « vodiondry » à ses beaux-parents.

Bref, même si cette coutume reste incontournable pour les Malgaches pour être mariée légitimement. Ce dernier reste incomplet. Il est nécessaire pour chaque nouveau couple de faire trois types de mariages pour que leur union soit légitime aux yeux de tous. Il doit donc encore se marier à la mairie ainsi qu’à l’église pour que leur mariage soit complet.