Les horoscopes Malagasy

Croyant ou non-croyant, savoir son signe astrologie reste un sujet qui titille les humains, peu importe sa couleur de peau ou sa nationalité. La Chine a son propre signe astrologique, douze mois représentés symboliquement par des animaux, l’Afrique a les siens avec l’étalage d’une généalogie, les Indiens et les Hébreux ont les leurs. La plus utilisée et connue dans les pays francophones est ce qui est arrangé et nommé par le poète Ausone. En parallèle, les Malagasy ont aussi leurs propres signes astrologiques. Cet horoscope purement Malagasy est bien authentique et définit, selon la foi locale, la vie d’une personne. Effectivement, les prédictions laissées par les astrologues ne sont pas correctes à cent pour cent, mais reflètent indéniablement dans la vie de tout un chacun un trait qui rend ces recherches mystérieuses, utiles et pertinentes. Nous allons vous citer dans cet article ces douze signes astrologiques et les « vintana » qui les rattachent.

ALAMAHADY ou le Bélier (Mars-avril)

Alahamady est le premier signe du zodiaque Malagasy, le meilleur jour pour un natif Alahamady est le mardi. Ce premier signe est encerclé par les vintana (destin) Adaoro et Aloalohotsy. Le feu, pour lui, est la source de toute motivation.

Autres articles du site :  Qui sont les intellectuels Malgaches ?

 ADAORO ou le Taureau (Avril-mai)

À la deuxième place, le destin ADAORO domine la force de l’eau. Les personnes nées entre le mois d’avril et mail s’appellent Isambomosana, un nom tiré par sa force face à l’eau. Il a deux sous-destins ou « zana-bitana » ou encore « vintana manin-droa ».

ADIZAOZA ou les gémeaux (Mai-juin)

Ensuite, le serviteur ADIZAOZA, un destin très positif et a un trait masculin. Il représente les enfants jumeaux ou « zaza kambana ».

ASOROTANY ou le Cancer (Juin-juillet)

Dérivé du mot arabe « as-saratân » qui signifie « écrevisse », le destin Asorotany est appelé sous divers noms dans d’autres régions. Les foko Sakalava du Sud-est de l’île l’appellent « Asarata », tandis qu’au Nord et dans les hautes terres centrales, sous le nom « Asorotagna ».

ALAHASATY ou le Lion (juillet-août)

ALAHASATY occupe la cinquième place et le troisième vintana manindroa après Alamahady et Adaoro. Si le nouveau-né s’agit d’un petit garçon, on le nomme « lasa », s’il s’agit d’une petite fille, elle portera le nom « Itema ». Alahasaty, tout comme le destin Adizaoza, l’Alahasaty a un caractère masculin et positif.

ASOMBOLA ou la Vierge (août-septembre)

Son destin majeur est l’Adimizana ou balance, il est le sixième signe de zodiaque malagasy. Au sens propre, l’Asombola se traduit par l’argent « vola ». Les natifs de ce zana-bintana Asombola portent le nom de « Iboba » et « Ivola » qui sous-entendent tous de l’argent. Le Asombola est caractérisé par la richesse, l’abondance l’égoïsme, la médecine, les promotions, l’étude.

Autres articles du site :  Les principaux produits d’exportation et importation de Madagascar

ADIMIZANA ou la balance (Septembre-octobre)

Le mot balance vient du mot arabe « Al-Mizan » qui est traduit en malagasy « adimizana ». Il occupe la septième place de cette liste. Comme sa signification en malagasy, le mot « mizana » signifie « balance », il représente, à cet effet, l’équilibre et la justice.

ALAKARABO ou le Scorpion (Octobre-novembre)

Son destin père est l’Adimizana ou la balance, Alakarabo est donc un sous-destin. Pour un petit garçon, il portera le nom de « Imoha » ainsi que « Imoma » pour une fille.

 ALAKAOSY ou le Sagittaire (Novembre-décembre)

À la neuvième place des signes astrologique malagasy se trouve l’Alakaosy. Il est le sous-destin du signe Adijady, opposé à Adozaoza. Selon la foi malagasy, l’Alakakaosy est le meilleur des vintana et l’enfant aura un très fort caractère si ce dernier n’est pas bien canalisé. Face à ce caractère, les nouveau-nés seront testés dangereusement afin d’atténuer, voir même stopper ces particularités naturellement agressives.

ADIJADY ou le Capricorne (Décembre-janvier)

A la dixième place se positionne l’Abijady, ce signe astrologique s’oppose à ce du Asorotany ou le cancer. L’enfant portera le nom de « Imara » s’il s’agit d’un petit garçon, et « Ikaza » s’il s’agit d’une petite fille

ADALO ou le verseau (Décembre-janvier)

À la onzième place, l’Adalo est un sous-destin qui s’oppose au destin Alahasaty ou lion. Il est caractérisé par de l’air, un allié du destin Adijady.

ALOALOHOTSY ou le poisson (Février-mars)

À la douzième et dernière rang se place l’Aloalohotsy ou le poisson, il est le seul vintana négatif parmi les onze cités au-dessus. Son destin père est l’Alahamady qui s’allie avec de l’eau. Le destin Aloalohotsy s’oppose à ce d’Asombola. Les natifs, que ce soit un garçonnet ou une fillette, ils portent le nom de lasa, Imoravelo, Isolay et Isoavelo.

Autres articles du site :  Recette de bajia à la Malgache

Comme nous avons pu les voir, chaque mois a ses destins, positifs ou négatifs. Sans vouloir vous laisser dans l’ambiguïté, l’Alaksaosy est localement connu comme un signe de malheur. En l’occurrence, les analystes et astrologues Malagasy affirment le contraire, mais un test devrait se faire pour vaincre la force maléfique de ce destin et que l’enfant puisse tirer profit de son destin pour les restes de ses jours.

★★★★★