Ethnie malgache : “foko Antefasy”

Une famille d'origine Antefasy

Image venant d'internet

Les Antefasy ou Antaifasy ou encore Tefasy a pour signification « ceux qui vivent sur le sable », s’agissant d’un groupe tribal de Madagascar sur la côte sud-est, son aire traditionnelle se trouve autour de la ville de Farafangana. Ils se situent entre la ville de Manampatra et de Mananara Atsimo, c’est-à-dire entre l’ethnie Antemoro au nord et l’ethnie Antesaka au sud. Selon l’histoire, la société Antefasy était initialement divisée en trois groupes, dont chaque royaume ont été contrôlés par un seul roi qui est fortement axé sur la restriction des règles morales traditionnelles. En 2013, les Antefasy étaient au nombre d’environ 150 000 habitants. Les Antefasy parlent la langue Antefasy, elle fait d’ailleurs partie du groupe linguistique malgache du haut plateau, la langue Betsileo et la langue Antemoro. Nous allons découvrir dans cette rubrique la particularité de cette ethnie, ce qui la différencie des 17 autres ethnies de Madagascar au niveau de leur manière de s’habiller, leur religion, leur histoire à l’époque des rois et durant la colonisation. Nous allons parler un peu de leur funéraille qui est un sujet à ne pas louper.

Image venant d’internet

La particularité de l’ethnie Antefasy.

Leurs vêtements traditionnels

Ils sont vêtus de tissus d’écorce ou des nattes tissées, fabriquer à partir des roseaux battus ou des chaux cousue. Les tissus sont faits de soie mélangée afin de les rendre brillant et à la fois doux. Actuellement, il est devenu un produit commercial typique de la région. Pour les femmes, ces matériaux étaient cousus pour former un tube, ils sont généralement portés autour de la taille ou tirés sur leurs épaules. Les femmes et les jeunes femmes portaient aussi souvent des turbans serrés en roseau ou des courts hauts avec ou sans manches pour couvrir leurs seins. Les hommes, en revanche, portaient un tissu d’écorce, et par-dessus, ils mettent habituellement un long manteau à manches. Les chapeaux tissés sont également portés par les hommes d’Antaifasy.

Autres articles du site :  3 recettes de plats aux arachides à la Malagasy

La religion des Antaifasy

La plupart des Antefasy suivent la religion traditionnelle malgache, seulement 20 % sont chrétiens dont 45 % d’entre eux sont catholiques, 25 % protestants, et 30 % viennent d’autres églises chrétiennes.

Image venant d’internet

Le funéraire traditionnel

Comme les ethnies Antesaka, les ethnies Antefasy n’enterrent pas les morts, ils n’ont d’ailleurs pas de tombeaux familiaux comme les autres ethnies restantes du pays. Puisque si une personne appartenant à la tribu Antefasy meurt, le défunt va être placé dans une maison funéraire qu’ils appelaient “Kibori”. Cette dernière est traditionnellement située dans un endroit désert, inhabité, d’habitude, elle se trouve dans une forêt sacrée qui est assez reculée du village.

L’histoire des Antaifasy au temps des rois

On ne sait pas exactement d’où viennent les ethnies Antaifasy. On connait uniquement leur existence à partir des années 1680, quand ils ont entamé la guerre contre leurs voisins, les ethnies Antemoro. Ce conflit s’est poursuivi jusqu’au 18ᵉ siècle sans une victoire nette pour l’une des tribus. Pendant une courte période, les ethnies Antefasy ont été gouvernées par les ethnies Antemoro, jusqu’à ce qu’un roi de l’ethnie Antefasy nommé “Maseba” les ait libéré. Au 18ᵉ siècle, les Antaifasy se sont engagés dans le commerce côtier. “Ifara” était le plus grand roi de cette période, ce dernier a monopolisé le commerce avec les navires européens, il est devenu si puissant qu’il a fini par contrôler tous les commerces et les voyages sur la rivière de Manampatra. En 1827, l’armée Merina a attaqué le royaume d’Antefasy, le royaume merina remporte la guerre et le royaume d’Antefasy a servi le royaume d’Imerina dans la région centrale. Lors des conquêtes des soldats Merina entre les années 1820 et 1853, les hommes Antaifasy capturés étaient généralement tués, tandis que les femmes et les enfants étaient emmenés comme esclaves à Imerina dans le centre du pays. Plus d’un million d’esclaves ont été capturés à cette époque, la plupart d’entre eux appartenaient aux tribus Antefasy, Antesaka, Antanosy et Betsileo.

Autres articles du site :  5 recettes de desserts à la vanille malgache

L’époque de la colonisation et le déroulement des mouvements politiques.

Malgré la colonisation française en 1896 et l’effondrement du royaume Merina en 1897, la rivalité entre les deux ethnies Antaifasy et Imerina a toujours subsisté et s’éclate parfois à travers des affrontements violents. Vers l’année 1936 et 1990, la guerre entre les deux groupes faisant des dizaines de morts. Lors de la lutte du peuple malgache en 1947, les dirigeants malgaches ont profité de la situation politique instable dans une grande manifestation afin de contrer le gouvernement français. Deux Français et deux frères Antefasy ont fondé l’Union Démocratique et Sociale vers l’année 1957, qui est d’ailleurs devenu l’un des partis politiques les plus prospères de l’île. Leurs représentants occupaient de hautes fonctions au Conseil provincial de Toliara et de Fianarantsoa. L’un des fondateurs du parti, Norbert Zafimahova, a été élu deux fois président de l’Assemblée nationale, nommé pour représenter les intérêts de Madagascar au sénat français en 1958 jusqu’à ce que l’indépendance nous ait rendu en 1960.