Le lac Tritriva de Madagascar et ses particularités

Le lac Tritriva, ayant une profondeur de 160 m, est un grand cratère volcanique situé à quelques kilomètres de la ville d’Antsirabe. Ce lac représente un lieu emblématique qui attire beaucoup de voyageurs et de touristes. En plus d’être un magnifique site naturel, le lac Tritriva renferme une histoire d’amour qui fait que pour les Malagasy, il s’agit avant tout d’un lieu inspirant le respect. Une fois dans les périmètres de ce beau lac, les guides rappellent à tous les visiteurs les « Fady », c’est-à-dire les interdits. Lisez notre article pour en savoir davantage autour du lac Tritriva de Madagascar : astuces pour le découvrir, l’histoire d’amour qui fait sa popularité, les fameux « Fady » ainsi que ses particularités.

Comment faire pour découvrir le lac ?

La route vers le lac Tritriva est entourée de paysages attrayants composés de vastes champs et de rizières, ainsi que des petites maisons en terre rouge décorées par des toitures en chaume, avec des pins et des eucalyptus à côté. Le lac, d’un magnifique vert, s’abrite au pied du mont éponyme de 1651 m d’altitude dans une forêt de pin.

Si vous souhaitez visiter le lac Tritriva, sachez tout d’abord que vous avez 15 km à parcourir en partant de la ville d’Antsirabe vers l’ouest. Vous pouvez y aller en voiture, car le site est accessible. Il est, cependant, conseillé d’y emmener votre propre voiture ou une voiture de location si vous ne prévoyez pas de faire une randonné, car en prenant les bus locaux, il reste encore 10 km de marche avant d’accéder au site. Y aller en vélo semble également une bonne idée puisque la route est plutôt en bon état, surtout si vous y allez hors saison de pluies.

(Image d’un garçon qui a essayé de faire la cascade au lac Tritriva. Image prise sur Internet)

De quelle histoire d’amour parle-t-on ?

On parle, en fait, de l’histoire de deux jeunes amoureux prénommés Rabeniomby et Ravolahanta. Leur histoire d’amour s’apparente à celle de Roméo et Juliette. En effet, ils auraient vécu un amour interdit. Selon la légende, les parents de la jeune fille Ravolahanta, qui étaient très riches, issus d’une famille royale, ne voulaient pas que leur fille sorte avec Rabeniomby, un jeune homme d’une famille modeste. Leur union était tout simplement impossible. Alors qu’ils s’aimaient profondément, ils se seraient suicidés en sautant main dans la main dans le lac Tritriva dans l’espoir de pouvoir vivre leur amour dans un monde à part.

Les « Fady » autour du lac : quelle en est l’importance ?

Quand vous allez visiter le lac Tritriva, les guides vous expliqueront les « Fady », que soit des choses à ne pas faire ou des aliments à ne pas manger sur les lieux ou avant de toucher à l’eau du lac.

Par exemple, il est interdit de couper un arbre dont les troncs sont entrelacés, se situant sur le côté du lac. Il paraît que cet arbre renferme les âmes de rabeniomby et de Ravolahanta après leur suicide. Et si vous veniez à le couper, il saignerait. C’est bizarre, non ?

Puis, il est aussi interdit de nager dans le lac Tritriva après d’avoir consommé du porc sous toutes ses formes, viande ou charcuterie. Il y aurait eu déjà 3 morts à cause du non-respect de ce « Fady ».

(Image du lac Tritriva de Madagascar. Image prise sur Internet)

Quels sont les « on dit » sur le lac Tritriva ?

On dit que :

  • Le lac Tritriva vire au rouge quand un fait majeur, désastreux, est sur le point d’avoir lieu dans le pays ;
  • La moitié des eaux du lac devient rouge à chaque fois qu’il y a un décès d’une jeune fille dans le village de Ravolahanta ;
  • Toutes les eaux du lac virent au rouge à chaque fois qu’un jeune homme du village de Rabeniomby décède.