Qui sont Radama 1 et Radama 2 ?

À Madagascar, si une personne décrit votre enfant comme un petit Radama, dites-vous que votre enfant est futé et brillant. Le nom des Radama reste indélébile dans l’histoire de Madagascar, surtout de l’Imerina, car beaucoup de changement a été apporté durant leur gouvernance. Pourquoi en pluriels, nous allons voir dans cet article qui sont ces rois Radama I et Radama II.

Qui est Radama I ?

Dès sa naissance, vers 1793 à Ambohimanga, ses parents l’ont nommé Ilaidama. Il est le deuxième fils d’Andrianampoinimerina, qui n’est autre qu’un roi très célèbre qui a régné sur l’Imerina. Dès son jeune âge, son père a apprécié sa mentalité de leader et ne s’est pas retenu à lui déléguer une tache de responsable des milices envoyées pour affronter, pour la première fois, la troupe d’Andrantsay. Après ce premier affrontement, Andrianampoinimerina s’est montré confiant à l’égard de son fils cadet et l’a confié le commandement des armées royales. Avec des multiples victoires et prouesses réalisées par ses soldats, le royaume d’Andrianampoinimerina s’est élargi très vite comme une tache d’huile, son mot d’ordre était “ranomasina no valamparihiko” qui veut dire que seule la mer sera la frontière de son royaume ; un dicton toujours utilisé par les Malagasy à ce jour.

(Illustration en image de Radama I. Image prise sur Internet)

Après la mort de son père, Radama I a pris le pouvoir à l’âge de 17 ans. Il est connu à être un roi très coopératif avec les étrangers, non seulement sur le sujet militaire, mais aussi sur la diplomatie. Il était en étroite relation avec le Royaume-Uni, Radama I a également instauré la règle orthographique de la langue d’Imerina, qui est devenue la langue officielle Malagasy.

À l’occasion de l’arrivée des missionnaires protestants, le roi en a pu tirer profit, en ouvrant la première école dans son palais vers la fin de l’année 1823. Par la suite, il a sollicité des gens qualifiés de l’Europe pour l’ouverture des écoles supérieures Tananariviennes, grâce à quoi des étudiants sont envoyés au Royaume-Uni et l’île Maurice afin que ces derniers puissent finaliser leurs études. Rien qu’en une décennie, plus de 20 000 élèves malagasy ont pu franchir la porte des écoles.

Le 27 juillet 1828, Radama I tourne soudainement le dos, un court règne plein d’épanouissement.

Qui est Radama II ?

Beaucoup pensent qu’après la mort de Radama I, Radama II a pris le trône ou que Radama II était le grand frère d’Ilaidama, en réalité, Ravalona I l’a succédé, une des femmes de Radama I appelée Imavo.

(Illustration en Radama II. Image prise sur Internet)

Après la mort de Ranavalona I, Rakoto, fils de Radama I et Ranavalona I a pris le pouvoir et a régné sur Imerina. Le roi Radama II est né le 23 septembre 1829. Tout comme son père, son royaume n’a pas duré longtemps. Il a été étranglé dans son palais le 11 mai 1863 suite à une rancune des menamaso.

L’ouverture de son royaume aux occidentaux a marqué son régime, car il a emboîté les pas de son père en termes d’ouverture vers les étrangers. Radama II a aussi mis fin à la peine de mort et a libéré certains prisonniers dès son passage au trône.