Les principaux produits d’exportation et importation de Madagascar

Madagascar effectue des échanges au niveau du marché international que ce soit en matière d’export ou import. Le premier produit d’exportation est la vanille représentant un taux à plus de 26 %, suivi des textiles avec un taux moyen de 11 %. Puis il exporte du nickel, des crustacés, des titanes, des huiles essentielles et de l’or, mais le pourcentage de ces derniers restent encore très faible. Devant l’augmentation considérable des coûts de transport, mais plus essentiellement le manque d’infrastructures pour développer au mieux le rendement, les diverses transactions commerciales coûteuses. Le pays ne peut pas concurrencer au niveau du marché international. Notons que vers l’année 2020, les exportations des produits agricoles ont rencontré une hausse de 1,99 milliard. En revanche, les importations des marchandises ont atteint plus de trois milliards de dollars. Quelles sont les démarches et les paperasses à fournir si on veut exploiter le secteur de l’importation et de l’exportation ? Est-ce que tout le monde peut exercer ce métier ? Quels sont les principaux produits et marchandises que Madagascar peuvent exporter et l’importer ? Est-ce qu’il peut être une source de revenu stable de nos jours ? Pour bien répondre à toutes ses questions, voyons dans un premier temps les documents à fournir et les démarches pour exporter vers l’étranger.

Autres articles du site :  Liste des oiseaux de Madagascar

Quels sont les documents indispensables à fournir et les procédures à respecter pour exporter du pays vers d’autres pays étrangers ?

Tout d’abord, vous devez vous munir des factures d’achat des marchandises. Ensuite, vous avez besoin de tous les documents douaniers. Sans oublier les certificats d’origine des produits à exporter ainsi que les documents de transport. Par exemple, si vous allez envoyer les marchandises par bateaux, vous devez avoir tous les documents du transport maritime, et si vous optez par l’envoi aérien, à ce moment-là, vous devez procurer les documents du transport aérien. Et en dernier lieu, il vous faut les documents d’assurance. Pour pouvoir exercer l’activité d’exportation, il faut obligatoirement monter une société d’import-export, la création d’une structure juridique dédiée à l’activité est obligatoire. Par conséquent, l’activité doit être déclarée auprès de l’administration fiscale. Ce dernier vous fournira un numéro « SIRET ». Ce numéro est la clé pour intégrer le marché extérieur.

Image prise sur Internet

Les différents produits exportés par Madagascar

En principe, la grande île exporte des produits textiles et agricoles. Il exporte en grande quantité de la vanille. Attention, la vanille destinée au commerce extérieur doit impérativement avoir une étiquette sur laquelle est mentionnée l’année de récolte et l’année de vente. Sinon, mis à part la vanille, le pays exporte aussi des cafés, des girofles, des litchis, des huiles essentielles venant de diverses plantes médicinales, de l’or et beaucoup d’autres produits agricoles. En matière de textiles, le pays exporte essentiellement des vêtements venant de plusieurs zones franches (des industries textiles concentrés dans le centre de Madagascar qui font vivre d’ailleurs pas mal d’habitant). En effet, l’exportation est un vrai moteur de développement et de croissance économique grâce à la création de divers emplois pour la population locale. Par conséquent, il peut aider le pays à réduire principalement la pauvreté.

Autres articles du site :  Est-ce que le transport ferroviaire existe toujours à Madagascar ?

Les contraintes rencontrées en interne pour les exportateurs

Actuellement, la route est extrêmement détruite, et c’est l’un des facteurs majeurs qui décourage les exportateurs et les agriculteurs. Les deux parties endurent des conséquences graves vu que l’écoulement des marchandises est très difficile. Le frais du transport ne cesse d’augmenter, ce n’est pas bénéfique en termes de rentabilité. D’autre part, la présence des catastrophes naturelles ne facilite pas n’ont plus les choses puisque ces derniers ont des répercussions graves dans les différentes récoltes et marchandises à exporter. D’autant plus qu’une fois arrivée sur le marché international, le prix des marchandises est instable, et ne compense pas des fois à toutes les dépenses, ce qui fait que les exportateurs connaissent souvent une faillite.

Parlons maintenant de l’importation dans le pays.

Aussi surprenant que cela puisse vous paraître, et oui, Madagascar importe du riz dans d’autres pays. Malgré le fait que beaucoup de paysans dans les milieux ruraux pratiquent la riziculture, ce n’est pas suffisant pour toute la population tout au long de l’année. Il est important de préciser que le riz est la base de la nourriture des Malgaches. La raison pour laquelle le pays est un gros consommateur de riz. Concernant les produits importés, le pays importe surtout des produits alimentaires et textiles. Il faudrait tout de même penser à contrôler les produits d’importations parce que ces derniers peuvent avoir des impacts négatifs une fois arrivée dans le pays. Attention, les marchandises importées peuvent être des produits illicites comme les drogues, ou encore des matières dangereuses pour la santé.

Autres articles du site :  Le « kere » dans le sud de Madagascar

★★★★★