Comment on cultive du riz à Madagascar ?

Culture de riz

Image venant d'internet

Dans la grande île, le riz joue un rôle important dans la culture et l’alimentation malgache. En effet, cette denrée est la première alimentation de l’île. Les Malgaches en mangent au moins 3 fois par jour. De ce fait, la plupart des Malgaches cultivent du riz et sont même des agriculteurs. Mais comment cultive-t-on le riz à Madagascar ? Découvrez la réponse dans notre article. Voyons quelles sont les différentes techniques pour la culture de riz et les différentes périodes de récolte.

Production de riz
Image venant d’internet

Tout sur la culture de riz

Le riz est une culture que l’on a pratiquée depuis les temps ancestraux. On observe cette culture presque dans toute l’île à l’exception du sud de Madagascar. L’aliment de base des Malgaches repose essentiellement sur cette denrée, c’est pourquoi il est devenu un véritable pilier de l’économie de la grande île.

On l’observe surtout cette culture dans les hautes terres de Madagascar ainsi que dans la région de Fianarantsoa ou l’on trouve les plus belles rizières en terrasse et à flanc des collines. D’ailleurs, la culture de riz occupe presque la moitié des terres cultivables de la grande île. Elle apporte chaque année deux à trois récoltes de riz selon la variété de riz.

Les rizières à Madagascar sont entourées de diguette afin de maintenir l’eau. Les rizières les plus spectaculaires se trouvent dans le pays des betsileo où ces dernières forment des gradins qui sont accrochés au flanc des collines les plus escarpés. Et qui épousent parfaitement les courbes.

Autres articles du site :  La tribu Tsimihety de Madagascar et ses particularités

Parmi les régions qui cultivent du riz, c’est dans la région de lac alaotra que l’on trouve le plus important grenier de riz. Elle est suivie par la celle de la plaine agricole de Marovoay ainsi que Tsaratanana sur les contre forts du Massif.

Comment cultive-t-on le riz à Madagascar ?

Culture de riz
Image venant d’internet

Le riz pousse généralement dans l’eau. En effet, à Madagascar, pour cultiver le riz, on doit passer par plusieurs étapes. Pour commencer, il faut semer les grains de riz dans de petits carrés que les Malgaches appelés tanin-ketsa ou encore pépinières de riz. On le laisse pousser pendant deux semaines. Pendant ce temps, il est important de préparer la rizière avant de cultiver ces riz. Les Malgaches labourent et retournent manuellement le sol de la future rizière. Ensuite, il introduit l’eau. Puis il utilise ensuite une charrue et une herse tirées par le zébu pour bien préparer le sol et afin d’obtenir une boue liquide qui permet le repiquage.

Une fois, les deux semaines passées, il est temps de retirer les jeunes plantes et de le replanter dans la rizière. Il est important que leur hauteur atteigne les 15 à 20 cm pour le repiquage. On prend donc les jeunes plantes puis on le replante de manière bien espacée dans la rizière déjà préparée. C’est ce qu’on appelle repiquage ou « manetsa » en malgache. On le laisse pousser jusqu’au mois de moisson. C’est le plus souvent entre 5 à 6 mois environ. Lors de la moisson, on commence à récolter le riz on le coupant avec de la faucille. À cette période, le riz semble déjà bien mûr et atteint même les 50 cm de hauteur.

Autres articles du site :  Amoron'i Mania : que découvrir dans cette région ?

Une fois que les riz sont coupés, on passe maintenant au battage. La technique traditionnelle se fait à la main. Mais actuellement cela peut se faire soit à la machine soit avec de grosses pierres. C’est surtout fait dans le but de séparer les grains ou les paddy des tiges. Il faut ensuite les faire sécher au soleil avant de les piller pour avoir des grains bien blancs à cuire. Pour les piler, les Malgaches utilisent du mortier ou ont recours à des machines.

La saison de récolte à Madagascar

La saison rizicole est généralement déterminée par la période de récolte. En effet, la majorité de la moisson se fait à partir du mois d’avril et de juin. C’est pourquoi la récolte peut se faite en janvier, en mars, en juin, en juillet ou en septembre. Toutefois, la moisson peut dépendre aussi du type de riz cultivé.

Pour les « vary aloha » et les « vary asara », le riz se récolte entre le mois de janvier et en mars. Cette première moisson constitue 12 % de la production rizicole. Dans certaines régions de Madagascar, la saison de récolte se fait entre le mois de juillet et le mois de septembre. C’est le cas de Marovoay. On appelle d’ailleurs le riz récolter pendant cette période est le « vary jeby ». Dans la région de lac alaotra, leur récolte se fait en mois d’avril et juin. C’est le riz vakiambiaty que l’on récolte. Cette dernière représente d’ailleurs 90 % de la production de la région. Pour certains agriculteurs qui pratiquent la pluri-récolte, ils peuvent produire deux fois plus de riz en une année.

Autres articles du site :  Le Kabary Malagasy, l’art oratoire de la Grande île

★★★★★