A la découverte de Marovoay, le grenier à riz de Madagascar

Plaine

La plaine de Marovoay. Photo prise sur internet.

Marovoay est la capitale du riz à Madagascar, le grenier à riz à vrai dire. Marovoay signifie beaucoup de crocodiles. Cette ville était l’ancienne capitale du royaume du Sakalava du Boina. Une petite ville magnifique, à ne pas rater quand vous passez à Madagascar. Elle se trouve dans la route de l’ouest, dans la région de Betsiboka, la province de Mahajanga Partons à la découverte de Marovoay, le grenier à riz de Madagascar.

Une petite historique

La ville de Marovoay a été choisir auparavant pour sa situation privilégiée, au fait, c’est une ville avec beaucoup de potentiels. Elle est bâtie sur les rives sur l’estuaire de Betsiboka, c’est-à-dire, à 70 km à l’intérieur des terres. L’avantage de cette ville, c’est qu’elle bénéficie d’une voie de communication exceptionnelle du canal de Mozambique. Sur la route de Mahajanga, vous allez apercevoir, des collines hautes environnantes et des immenses étendues inondées lors de la saison des pluies. Celles-ci sont quadrillées par des digues et des canaux d’irrigations pour passer l’eau.

Sur la route de Marojejy. Photo prise sur Internet.

La chasse aux crocodiles était une activité importante dans la région de Betsiboka. Au XXe siècle, une cité du saurien a adopté la peau de crocodiles dans ses armoiries. Pendant la colonisation, la plaine de Betsiboka, est devenue un des greniers à riz de Madagascar. De plus une partie de la production a été exportée en Europe.

Marovoay est peuplé par des migrants de plusieurs régions de la grande île. Le but de ces migrants étant de rechercher un emploi salarié et des terrains. Sa plaine aménagée pour faire la riziculture intensive a fait de Marovoay, le capital économique sur le plan agricole de Madagascar. En effet, la plaine rizicole de cette ville occupe environ 72.75% des périmètres irrigués de la Région Boeny et 17.500 ha de superficie. A vrai dire, Marovoay est le deuxième grenier à riz de la grande île après la région d’Alaotra.

Les saisons rizicoles

Les saisons rizicoles sont traduites par les périodes de récoltes dans la grande île. La période de la moisson est entre le mois d’avril et de juin dans presque tout le territoire Malgache. On peut catégoriser les récoltes en 3 :

  • Le vary aloha ;
  • Le vary asara ;
  • Le vary ririnina.

Ces types de riz se récoltent en général entre Janvier et Mars. Ils constituent 12% de la production rizicole locale. Pour Marovoay, le riz se récolte entre le mois de juillet et septembre également appelé sous le nom de « vary jeby ». Tandis que pour l’Alaotra, le « vary vakiambiaty » se récolte entre le mois d’avril et juin. Les récoltes constituent plus de 91% de la production de la région. Cependant, des agriculteurs pratiquent également pluri-récolte. C’est une culture de la première et de deuxième saison. D’ailleurs, les cultures de la deuxième saison nécessitent une bonne maîtrise d’eau.

Image venant d’internet

Les caractéristiques de Marovoay

La ville de Marovoay est entourée de grandes étendues d’eau parsemées de rizières de toutes parts. En plus d’avoir beaucoup de crocodiles, Marovoay est une très jolie ville qui dispose d’un delta et un port fluvial. Elle fait partie de l’un des cœurs historiques et spirituels du Boina. Il existe un passage obligé si vous voulez vous rendre dans la ville sainte Sakalava et d’Ambato Boeny. Pendant les saisons de pluies, ce passage n’est accessible qu’en pirogue. De la place centrale, jusqu’au rues attenantes, plusieurs hôtels sont présents. Le marché est également très animé.

De plus, la ville de Marovoay est très verte. Elle est embellie par des cocotiers. C’est aussi un site commercial historique, où vous pouvez admirer des portes de bois sculpté, des varangues ouvragées, ainsi que des ocres lessivées. Sur place, vous allez pouvoir observer les grands crocodiles du Nil qui s’affichent dans tous les cours d’eau. En même temps : vous pouvez aussi assister à des cultes de possession. Puis, la région est aussi le centre des cultes du tromba. Si vous voulez vous rendre à Mahajanga, alors que vous êtes à Marovoay, vous pouvez vous y rendre en pirogue. Le trajet sera embelli par un joli périple d’un univers aquatique orné de palmiers. Vous pouvez aussi tenter le parcours de nuit. En fait, les yeux des crocodiles brillent en contact de l’eau sous la lumière de la lune.

Admirez toute la beauté de Marovoay, ne ratez pas cette ville lors de vos petites escapades à Madagascar. Une destination merveilleuse pour contempler des plateaux de riziculture et surtout des paysages magnifiques. Partez également à la rencontre des crocodiles du Nil à Marovoay, une expérience tout à fait unique.