Quels sont les « fady » strictement à respecter pour les femmes enceintes ?

femme enceinte

Illustration d'une femme enceinte. Photo prise sur Pixabay

Les Malgaches sont une population superstitieuse. Leur croyance et leur tradition sont généralement basée sur la superstition. La plupart sont également les vécues du « Ntaolo » ou les ancêtres des Malgaches. Les explications de ces tabous sont généralement bizarres et improbables, jusqu’à aujourd’hui, nombreux sont encore les ethnies et les régions qui continuent de respecter les tabous, surtout concernant les femmes enceintes.

L’explication des tabous ou « Fady »

La croyance stipule que le non-respect de ces tabous entraînera des conséquences négatives aux gens. A titre d’exemple, pour les Malgaches, il est interdit de montrer un tombeau du doigt pour ne pas avoir de la lèpre. Pour ne pas perdre ses grands-parents, il est fortement interdit de donner un coup de pieds aux murs, ou il ne faut pas également frapper une personne avec un tissu pour qu’il ne devienne pas fou, etc. Les femmes enceintes ont également droits aux tabous. Ces derniers sont créés dans le but de protéger la mère et l’enfant tout le long de la grossesse. Découvrez quelques-uns de ces tabous dans ce texte.

femme enceinte
Illustration d’une femme enceinte. Photo prise sur Pixabay.

Les différents tabous des femmes enceintes

Comme il a été mentionné ci-dessus, les Malgaches sont très protecteurs envers les femmes enceintes. En effet, comme on le dit à Madagascar, un enfant est une richesse « Harena ny zanaka », il doit donc être protégé de tout et de rien, depuis sa conception jusqu’à la naissance. Les tabous ont été instaurés pour que la grossesse se déroule bien, enfin, dans la croyance Malgache, à vrai dire. Voici une petite liste des tabous pour les femmes enceintes :

  • Il ne faut pas utiliser une louche, pour que le bébé n’ait pas une grande bouche;
  • Il est interdit de porter du poisson dans un panier ou sur la tête pendant la grossesse, sinon le bébé aura des écailles sur la peau ;
  • Il ne faut pas non plus manger du poisson tout le long de la grossesse ;
  • Il est interdit de porter du melon ou de la citrouille sur la tête, le bébé risque d’être chauve ;
  • Il ne faut pas toucher la figure ou la peau après avoir mangé quelque chose, surtout lorsque votre main est sale, car le bébé risque d’avoir des tâches de naissance sur sa figure ou sur sa peau ;
  • Il ne faut pas apporter des gingembres dans sa poche, un sixième doit pousser à la main ou aux orteils du bébé;
  • Il ne faut pas manger des pattes d’oie ou de canard, sinon les mains ou les pieds du bébé se colleront ;
  • Il ne faut pas porter une ceinture ou une écharpe autour de son corps, le cordon ombilical risquera de s’enrouler autour du bébé ;
  • La personne avec qui on dispute ou se fâche lors de la grossesse va ressembler au futur bébé ;
  • Il ne faut pas se moquer des personnes handicapées, sinon le bébé lui aussi va avoir un handicap ;
  • Il ne faut pas s’asseoir dans un soubique pour que l’accouchement se déroule bien ;
  • Il ne faut pas non plus porter un chapeau ;
  • Il est également interdit de s’asseoir sur le seuil de la porte pour ne pas avoir un bébé têtu ;
  • Il est fortement interdit de se rendre dans une pièce où il y a un mort pour ne pas perdre le bébé.

La plupart des fady est des vécues des Ntaolo Malagasy. Ils ont instaurés ces interdits afin de faire régner un sentiment de peur dans les Malgaches. Et même aujourd’hui, la plupart de ces interdits sont encore respectés par la plupart des Malgaches en ville et surtout dans la brousse.  Pour les Malgaches, il est important de respecter les paroles des aînés, car ils ont plus d’expériences. Cela va garantir une meilleure vie de communauté. On peut dire que la communauté Malgache vivait en harmonie auparavant même avec toute une liste de tabou.

Même si les tabous ne sont plus respectés par tout le monde, les terres interdites ne sont quand même pas franchit par n’importe qui.