Les produits d’exportation de Madagascar

Image prise sur Internet

Selon la Banque Mondiale, le commerce extérieur représente 49% du PIB de Madagascar. Le pays reçoit une part importante de ses revenus par le biais des droits de douanes, des taxes et les TVA sur les importations. A vrai dire, Madagascar est la 139ème économie exportatrice du monde, il est également le 137ème pays importateur du monde. Etre membre de l’OMC et du COMESA, un marché commun de l’Afrique orientale et australe représente un réel avantage pour Madagascar. En effet, il n’existe pas de barrières non tarifaires importantes pour les pays membres de ces derniers. Puis, les produits peuvent être importés sans même la détention d’une licence d’importation. En matière d’exportation, Madagascar exporte principalement des produits locaux et de bonne qualité, notamment : la vanille, les vêtements, le nickel, les crustacés, les huiles essentielles, etc. Découvrons plus de détails dans ce texte.

Les produits essentiellement exportés

Depuis l’année 2016, les produits d’exportations à Madagascar, se sont surtout concentrés par quelques familles de produits comme la vanille par exemple. En effet, depuis 2017, l’exportation des produits textiles ont été détrônées par la vanille. La vanille est devenue le 1er produit d’exportation de Madagascar, si auparavant, elle occupait la 3ème place entre 2014 et 2016. Le Nickel a par la suite perdu sa place et est devenue le 3ème produit d’exportation de Madagascar.

Image prise sur Internet

Les produits agricoles de leur côté représentent 34,4% des exportations totales, en 2017 dont :

  • 24,2 % des exportations est réservé à la vanille ;
  • 8,7% au girofle ;
  • Et 1,5% pour les autres produits comme : le café, le cacao, le sucre, le poivre, etc.

L’évolution de la filière vanille

La production de la vanille Malgache représente 80 % de la production mondiale en moyenne chaque année, et ce, malgré les difficultés liées à cette filière. Cependant, en 2016, la vente a connu une croissance considérable après un doublement de valeur. La flambée du prix de la vanille est due aux phénomènes de spéculation qui se manifestent surtout par la recrudescence des pratiques de stocks illicites ainsi que les fausses déclarations.

Au niveau mondial, la production de la vanille a baissé depuis les années 2010. On a pu constater une baisse de la production en Inde et en Ouganda, alors que la demande annuelle ne cesse d’augmenter. D’ailleurs, les ventes de vanille de synthèse sont encore en retrait

Image prise sur Internet

Toujours en termes d’exportation, la quantité d’exportation de la vanille a connu une légère augmentation de +1,6% en 2017. L’exportation des girofles ont aussi connu une hausse de +49,4 % dans cette même année surtout, les produits à destination de Singapour et de l’Inde.

Le marché du textile

Le textile quant à lui s’opère par le biais des entreprises sous le statut franc. Il bénéficie des exonérations fiscales avantageuses. Aujourd’hui, il représente 19,3% du marché à Madagascar. La vente a augmenté de 13,3%  depuis la réintégration de Madagascar parmi les pays bénéficiaires de l’AGOA en 2014. De nombreux investisseurs se sont alors implantés dans la grande île pour faire revivre le marché du textile. Entre les années 2016 et 2017, l’exportation Malgache dans la filière textile a significativement connu une hausse de +58,5%.

Les exportations de Nickel

La valeur des exportations du Nickel a diminué de 8,6% en 2017, car, les cours mondiaux ont diminué. Du coup, le Nickel est descendu au 3ème rang des produits exportés de Madagascar, si ce dernier était au 2ème rang avec un total de 13% de nickel exporté. La production du Nickel est une association entre 3 entreprises : la mine d’Ambatovy, l’entreprise canadienne Sherritt, l’entreprise japonaise Sumitomo ainsi que l’entreprise coréenne KORES ou Korea Resources.

Au cours de l’année 2016, la filière Nickel a connu une baisse importante vue que la demande chinoise a baissée. Un rebondissement a été observé au cours de l’année 2017, à cause de la croissance des achats des voitures électriques. Puis, la vente des Nickels Malgache a chutée en 2017, de -19,6% contre 11% en 2016.

Le Cobalt

Le Cobalt, produit par Ambatovy a aussi connu une forte hausse et avec un doublement de valeur en 2017. Le taux d’exportation a atteint 13% dans cette même année. En effet, les produits miniers représentent moins du tiers des produits d’exportations à Madagascar.  Pourtant, les produits miniers pourraient renforcer leur supériorité grâce à la remontée des cours mondiaux des matières premières.

L’exportation des produits de la mer

Image prise sur Internet

Les exportations des produits de la mer sont également mises en valeur depuis l’année 2017, surtout les crevettes. Et ce, provenant surtout des entreprises franches. Ils représentent aujourd’hui plus de 4,2% des produits exportés contre 4,1% en 2016. Une hausse de 32,5 % a donc été remarquée. De plus, les crevettes de Madagascar ont acquis plusieurs labels prestigieux et internationaux au fil des années notamment : le Label Rouge, le Label Bio AB.

L’avantage des produits d’exportations Malgaches c’est surtout parce qu’ils sont bios et de bonne qualité.