Quelles sont les différentes races de tortues qui existent à Madagascar ?

la tortue verte

Image venant d'internet

Madagascar est un hot spot de la biodiversité. En effet, il abrite dans son territoire de nombreuses espèces végétales et animales qui sont endémiques de l’île. Parmi ces animaux se trouvent les tortues. Ils figurent parmi les espèces plus menacées de la grande île. On recense 16 espèces de tortues à Madagascar dont 5 d’entre eux sont endémiques. Découvrons alors dans cet article ces différentes espèces de tortues qui habitent l’île de Madagascar. Tout d’abord nous allons voir les tortues terrestres ensuite les tortues de mer.

Tortue radiata
Image venant d’internet

Tortue radiata

La tortue radiata, connu aussi sous l’appellation tortue rayonnée ou tortue étoilée. Cette tortue est endémique de Madagascar. Elle se trouve dans la région sud de la grande île, sur quelque kilomètre du cap Sainte-Marie. Son nom scientifique est Astrochelys Radiata. Elle fait partie de la famille des testudinidae c’est-à-dire les tortues qui peuvent passer toute leur vie sur la terre ferme. Ce reptile a une espérance de vie de plus de 100 ans.

Concernant ces caractéristiques, sa carapace est bombée comparée aux tortues de mer. Elle pèse environ 20 kg et mesure entre 30 à 40 cm à l’âge adulte. Sa couleur est noire, mais on aperçoit des taches jaunes sur sa carapace qui forme des rayons comme des étoiles. D’où son nom tortue radiée ou tortue étoilée.

Tortue-araignée

La tortue-araignée connue sous le nom scientifique Pyxis arachnoïde. Cette tortue de Madagascar tire son nom des motifs d’ornement de sa carapace.   En apparence, cette tortue ressemble beaucoup à la tortue-araignée. Elle vit d’ailleurs dans le même milieu naturel que cette dernière. C’est-à-dire dans le sud-Est de Madagascar dans les broussailles et épineux.

Autres articles du site :  La pratique du Tavy dans le pays

Concernant les caractéristiques de cette tortue-araignée. Comme la tortue radiata, elle fait partie de la famille des Testudinidae. Sa taille est de 20 cm et elle pèse 20 kg environ. Par rapport aux tortues radiata, son espérance de vie est beaucoup plus courte, seulement de 70 ans. Actuellement, cette tortue est classée par l’IUCN comme en danger critique d’extinction.

Tortue à soc ou Tortue angonoka

Son nom scientifique est Astrochelys yniphora. Cette tortue a soc est d’originaire de la baie de Baly dans le Nord-ouest de Majunga. Comme le genre Astrochelys, cette tortue terrestre fait partie de la famille des Testudinidae. Elle est appelée tortue à choc dû à la présence d’un gulaire similaire à un choc de charrue à l’avant de sa carapace. Ce reptile est le plus grand des tortues vivant sur l’île allant jusqu’à 48,5 cm.

En effet, cette tortue a une morphologie impressionnante. Sa carapace est particulièrement arrondie et montre sur la partie dorsale des bandages plus ou moins réguliers de couleur noire. La couleur de la carapace de cette tortue varie selon son âge. Il vire de beige au marron. C’est pareil pour la tête de cette dernière. Pour son poids, il varie de 5, 5 kg à 18 kg. Sa taille est entre 31 à 48 cm. Il est aussi menacé d’extinction comme les deux autres tortues de Madagascar. Ceci est surtout dû aux trafics et au braconnage fait par les habitants de l’île.

Pyxide à queue plate ou tortue à queue plate

Cette tortue à queue plate est une espèce endémique de Madagascar. Elle est connue sous le nom scientifique Pyxis planicauda. Ce reptile se trouve sur la côte sud-ouest de Madagascar. Il est aussi connu sous le nom kapidolo. D’ailleurs, cette tortue fait partie de la famille des testudinidea comme la majorité des tortues terrestres de Madagascar.

Autres articles du site :  Les horoscopes Malagasy

Le kapidolo ou tortue à queue plate est une petite tortue. Elle mesure de 13,4 cm de long et pèse de 400 à 600 g selon le genre. Le mâle de cette tortue est beaucoup plus léger que la femelle. La carapace de cette espèce est oblongue et légèrement aplatie au niveau du dos. La couleur de cette tortue est de marron et noir avec des taches jaunes de forme variable. Comme les autres espèces de l’île, la population de cette espèce est aussi fortement menacée à cause du braconnage. De plus, son habitat naturel ne cesse de se dégrader.

La tortue verte

la tortue verte

La tortue verte ou tortue franche, connue sous le nom scientifique Chelonia Mydas. C’est l’unique représentant du genre Chelonia, de la famille des Cheloniidae. Cette espèce est une tortue marine. Elle est la plus grande des Cheloniidae. Sa carapace mesure en moyenne 115 cm. Elle pèse entre 80 à 130 kg, d’autres spécimens atteignent même les 300 kg pour ceux qui ont une carapace de 1,5 m.

La carapace de cette tortue est aplatie, ce qui lui permet une meilleure hydrodynamique. Cette tortue est aussi la seule des tortues de mer qui sort de l’eau pour prendre un bain de soleil. Elle est aussi la plus rapide des tortues marines. Elle peut atteindre une vitesse de 35 km/h pour trouver cette tortue, vous pourrez aller sur la côte nord-ouest de l’île dans les récifs coralliens, herbiers et mangrove.

 

★★★★★