Tout savoir sur le koba malagasy

Parmi les spécialités culinaires de Madagascar, il y a le koba. Il en existe plusieurs variétés, mais les plus connues sont le koba ravina et le koba de Talata-Volonondry, qu’on retrouve généralement dans les hautes terres. Il s’agitd’un dessert purement exotique à base de farine de riz, de cacahuète et de sucre. On voit souvent le koba de Talata-Volonondy dans les différentes sortes de cérémonie malgache et de festivité coutumière, si l’on ne citerait que les fiançailles, les mariages, les anniversaires, ou encore les circoncisions. Par ailleurs, beaucoup de gens ont aussi l’habitude de prendre le koba ravina en goûter, quand il est proposé par un marchand ambulant qui chantonne dans tous les coins des rues « Koba oh… koba vao mafana oh… ».

Zoom sur ces deux variétés de koba malagasy.

Le koba ravina

Image prise sur Internet

Cette variété de koba est quelque peu difficile à préparer pour les simples amateurs. Sachez qu’il y a des spécialistes réputés pour en préparer du vrai. Il s’agit d’un dessert traditionnel malgache souvent présenté par les grands chefs dans les restaurants étoilés de la grande île, parfois accompagné d’une boule de glace.

Ce casse-croûte se prépare deux jours avant sa consommation en passant par maintes étapes avant d’être cuite (la préparation de la farine de riz prend beaucoup de temps). Quand vous y goûterez, vous allez comprendre l’intérêt de cette longue préparation. En effet, en dégustant du koba ravina, vous profiterez d’un gâteau particulièrement sucré et tendre en bouche qu’une seule bouchée ne vous suffira guère. Vous pouvez en manger au petit-déjeuner accompagné d’un bol de lait, en goûter avec un verre de jus bien frais, ou en dessert pour amener un peu de légèreté après un repas copieux.

En plus des ingrédients de base du koba ravina, la banane entre aussi dans sa préparation pour amener une touche exotique, que ce soit en termes de goût, ou d’odeur. Les ingrédients utiles pour concocter du koba ravina pour 10 personnes sont :

  • Farine de riz gluant : 250 g ;
  • Bananes mûres : 06 ;
  • Sucre roux : 125 g ;
  • Cacahuètes : 100 g (grossièrement broyées) ;
  • Des feuilles de banane (pour servir d’enveloppe).

Pour préparer du koba ravina akondro à la maison, voici les étapes à suivre :

  1. Prenez un saladier et écrasez-y les bananes ;
  2. Ajoutez la farine de riz gluant et le sucre, puis mélangez ;
  3. Quand vous obtenez une pâte bien épaisse, mettez-en environ 3 cuillères à soupe sur une feuille de bananier d’une forme rectangulaire (il est recommandé de mettre 2 ou 3 couches de feuille de bananier pour une bonne étanchéité) ;
  4. Parsemez quelques grains de cacahuètes broyées sur la pâte que vous avez mis sur la feuille de banane, puis pliez la feuille de bananier pour envelopper le tout (attachez avec une fibre de raphia ou une ficelle pour bien fixer) ;
  5. Mettez à cuire au bain-marie pendant 20 minutes.

Le koba de Talata-Volonondry

Quand vous passerez dans la capitale de Madagascar, vous allez sûrement entendre parler du koba qui fait la renommée de Talata-Volonondry, une commune située à 27 km du centre-ville. Un arrêt s’impose à chaque passage dans le coin pour déguster le fameux koba malagasy tant apprécié par petits et grands de par son goût merveilleusement sucré et sa texture particulière formée par un mélange de farine de riz, d’arachides, de sucre ou de miel. Comme le koba ravina, cette variété de koba est aussi enveloppée dans des feuilles de bananier, mais elle est d’une taille imposante et sa préparation est beaucoup plus compliquée.

Image prise sur Internet

Si vous souhaitez concocter du koba de Talata-Volonondry chez vous pour 4 personnes, voici ce que vous devez avoir à votre disposition :

  • De l’eau :
  • Riz ou farine de riz : 2.5 kg ;
  • Cacahuètes : 5 kg ;
  • Sucre roux : 5 kg (ou du miel) ;
  • Des ficelles ;
  • Des feuilles de bananier pour l’emballage.

Voici les étapes à suivre pour la préparation du koba de Talata-Volonondry :

  1. Préparez le riz en le mettant dans de l’eau puis en le laissant reposer quelque temps. Il faut ensuite le broyer pour obtenir une pâte ni liquide, ni épaisse ;
  2. Ensuite, préparez les pistaches en les pilant ou en les broyant au mixer ;
  3. Enchaînez en mélangeant le tout et en y ajoutant le sucre (ou le miel) ;
  4. Après avoir obtenu une bonne pâte, étalez-la sur les feuilles de bananier et ajoutez les pistaches par-dessus et bien au centre ;
  5. Enveloppez la pâte avec les feuilles de bananier en réalisant une sorte de boudin, puis ficelez le tout pour bien fixer ;
  6. Mettez le boudin dans une grosse marmite dans un bain-marie et cuire à feu doux pendant environ 24heures.