Les différentes catastrophes naturelles qui attaquent le pays

Cyclone

Chaque année, les infrastructures malgaches sont victimes de l’attaque des catastrophes naturelles. Pourtant, la situation économique du pays ne permet pas de réaliser des réhabilitations ainsi que de construire de nouvelles infrastructures. Parlons de ces événements naturels qui ravagent Madagascar chaque année et qui mettent en difficulté la population malgache.

Les cyclones

La catastrophe naturelle le plus fréquent que l’on rencontre à Madagascar est le cyclone. Environ cinq cyclones en moyenne surviennent dans la grande île chaque année. En outre, les cyclones les plus violents font leur passage tous les deux à trois ans. Ces derniers touchent en grande partie les régions Analanjirofo, Atsimo-Andrefana ainsi que l’Antsinana. Les périodes cycloniques dépendent de la mousson d’été. Pour le cas de Madagascar, le passage de Batsirai a causé le plus de dégât en 2022. D’après la classification mondiale, celui-ci a été classé en catégorie 3. Il est important de savoir que les cyclones à Madagascar ne sont pas les mêmes que ceux que l’on rencontre dans les autres pays. Dans la grande île, on les appelle des cyclones alors que dans le monde, ce sont des simples ouragans ou des typhons. De ce fait, lorsque la vitesse du vent atteint plus de 166 km/h, cela est considéré tout de suite comme un cyclone.

Cyclone

Image venant d’internet

Les tempêtes

Les tempêtes viennent avant et après l’apparition des cyclones. Les plus fréquents sont en mois de mai jusqu’en juin et d’octobre en novembre. Ce phénomène cause de nombreux dégâts difficiles à reconstruire chaque année. Pourtant, au moins trois fortes tempêtes apparaissent dans l’île tous les ans. Cela produit des fortes inondations qui provoquent le débordement des rivières ainsi que la montée des marées dans les côtes. En outre, à Antananarivo dans le capital de Madagascar, l’eau ne cesse de monter à chaque tempête. Les habitants ont du mal à se déplacer surtout ceux qui roulent en voiture. D’un autre côté, dans les maisons, les lits et les meubles sont immergés dans l’eau. Au niveau rural, les rizières sont inondées et les cultures sont détruites, rien ne peut plus être récupéré. Pendant les périodes des fortes tempêtes, le district de Maroantsetra est celui qui est le plus concerné en plus de la capitale. De même, les fortes tempêtes à Madagascar causent une centaine de morts et des milliers de sinistrés.

Autres articles du site :  Le Parc national de Mananara-Nord

Les fortes pluies

Il n’y a pas que les tempêtes et les cyclones. Les fortes pluies font aussi partie des catastrophes naturelles. Elles sont responsables des dégâts dont le pays n’arrive pas à reconstruire en un peu de temps. Les pluies trop abondantes peuvent aussi être signe de l’arrivé d’un cyclone. Ces dernières provoquent des intenses érosions des sols et des éboulements. De plus, ces fortes pluies entraînent des glissements de terrain ainsi que des inondations surtout dans les rivages. Les décès provoqués par les excès de pluie sont dus aux éboulements des terrains ainsi qu’aux effondrements des maisons. De ce fait, les personnes habitantes dans les lieux dangereux sont déplacées et évacuées dans d’autres endroits assurés. Dans ce cas, il faut éviter de vivre dans les endroits susceptibles de fondre ou exposés aux dangers lors des fortes pluies.

Les inondations

Innondation

Image venant d’internet

Lors des inondations, les rues, les habitations et surtout les rizières sont submergées par l’eau. Des fois, certaines régions sont coupées du reste du monde pendant une semaine, car les rues sont ne peuvent pas être traversées. Le seul moyen de transport que les habitants peuvent employer est la pirogue. À chaque inondation, la famine frappe à la porte des Malgaches sans parler du risque de dysenterie qui peut facilement atteindre la population. Un phénomène tout à fait logique, car l’eau est loin d’être saine à cause des cadavres d’animaux ainsi que des latrines débordées. Nombreuses raisons causent les inondations que l’on rencontre au moins une fois dans la grande île. Pour mieux anticiper, voici quelques exemples majeurs que l’on juge être l’origine des inondations à Madagascar. Les inondations font partie des conséquences provoquées par le réchauffement climatique causé par le déboisement et d’autres activités néfastes pour l’environnement. De ce fait, la pluviométrie devient non prévisible et est de plus en plus abondante. Le réchauffement climatique est causé principalement par la déforestation massive. Tandis que les forêts ont pour rôle de retenir les eaux de pluie pour que ces dernières n’atteignent pas les foyers. Pourtant, à cause de la déforestation, à chaque pluie, l’eau ne peut plus être retenue correctement.

Autres articles du site :  Les célébrités malgaches

Les catastrophes naturelles menacent la population malgache ainsi que l’économie de la grande île. En-dehors des cyclones et des inondations, le changement climatique à Madagascar a causé une forte sécheresse dans la partie sud de l’île. Cette partie de l’île a été victime d’une longue sécheresse pendant de nombreuses années. À cause de cela, un million de personnes habitant dans le sud de l’île sont atteints de la famine. Ce qui a provoqué plusieurs morts ainsi que des problèmes de santé pour les habitants.

 

★★★★★