Agriculture : Est-ce que les producteurs malgaches sont bien équipés ? et leur technicité est-elle à jour ?

techniques agricole

La plupart des agriculteurs malgaches cultivent pour vivre. Sur ce, la question se pose. Bien que la majorité des peuples malgaches sont agriculteurs, pourquoi les productions n’arrivent pas à nourrir toute la population ? La question revient aux méthodes et aux techniques employés par les producteurs locaux. Pourtant, lorsqu’il s’agit d’exportation, cela ne semble pas être un problème.

Les principales productions végétales à Madagascar

Depuis toujours, l’habitude alimentaire des familles malgaches est très rigide. L’évolution vers la diversification alimentaire nécessite encore un grand effort pour les familles malgaches. L’aliment de base des Malgaches reste le riz. Quelques fois, celui-là est échangé par du maïs ou du manioc. Les productions agricoles des habitants de la grande île cherchent essentiellement à remplir les besoins alimentaires des ménages. En ce qui concerne la production locale, les principaux produits observés sont le riz, le maïs, le manioc et les fruits selon les saisons. D’un autre côté, les cannes à sucre et la vanille occupent une place importante dans la production agricole de Madagascar.

Les méthodes de production des agriculteurs malgaches ?

Technique agricole

Image venant d’internet

La plupart des producteurs malgaches utilisent la méthode manuelle pour cultiver. Du début de la culture jusqu’à la récolte, la majorité des travaux sont réalisés à main. Bien que cela offre du travail aux habitants dans les zones rurales, cette technique traditionnelle n’est pas très efficace. Pourtant, dans les industries, les techniques sont modernisées.

La production du riz

La riziculture occupe la totalité de la production agricole malgache. La culture du riz se pratique encore de façon traditionnelle. À part les travails manuels, les agriculteurs se font aider par des zébus. Les cultivateurs utilisent très rarement des tracteurs ainsi que des motoculteurs, et cela, même s’ils cultivent à grande échelle. Grâce à cela, une conclusion peut être tirée sur le fait que les producteurs de riz malgache manquent d’équipement et de matériels. À Madagascar, il existe quatre types de producteurs de riz :

Autres articles du site :  Quelles sont les plages privées de Nosy Be ?

– Les producteurs optant pour la stratégie de survie

– Les producteurs avec une stratégie d’autosuffisance

– Les producteurs s’inquiétant de la sécurité alimentaire

– Les producteurs qui adoptent la spéculation sur le marché de riz

La production du manioc

En 1995, Madagascar était le troisième pays le plus producteur de manioc. Même si cette statistique a connu des évolutions au cours du temps, Madagascar continue à produire un bon nombre de manioc chaque année. Le manioc est le second aliment de base des Malgaches, juste après le riz. La culture de manioc est très efficace dans les pays tropicaux. C’est pour cela que le manioc se cultive presque partout dans la grande île. De plus, son entretien n’est pas compliqué. Le manioc a surtout besoin d’être bien ensoleillé, d’un arrosage régulier ainsi que d’un sol riche en minéraux. Pour les usines agricoles se spécialisant dans la culture du manioc, ils utilisent des groupes de labourage à vapeur afin de labourer la terre. Il existe une vingtaine de compagnies à Madagascar qui possèdent des matériels plus ou moins modernes afin de pouvoir traiter les maniocs.

La production du maïs

Le maïs est le troisième aliment de base des Malgaches. Pour cultiver du maïs à l’échelle industrielle, quelques étapes sont à respecter. En premier plan, le sol doit être préparé et la variété de maïs à planter doit être adaptée aux conditions pédoclimatiques. En outre, après le semis, la culture doit être bien suivie en tenant compte de l’irrigation et les quelques traitements nécessaires. Les producteurs doivent réaliser des techniques de lutte contre les insectes ravageurs de maïs. Les usines productrices de maïs utilisent des techniques modernes afin d’optimiser la production.

Autres articles du site :  Les meilleurs restaurants d’Antsirabe

Quelques chiffres concernant la production agricole de Madagascar

techniques agricole

Image venant d’internet

En 2018, la grande île produisait 4 millions de tonnes de riz. La canne à sucre se retrouve sur le deuxième rang avec une production de 3,1 millions de tonnes. Ensuite, la patate douce occupe la quatrième place après le manioc, avec une production d’un million de tonnes. En outre, Madagascar produit des légumes, des bananes, de la mangue, des pommes de terre, des maïs ainsi que des haricots. Certaines petites productions sont importées comme le café, le girofle, le cacao, la noix de cajou et la vanille. Les problèmes rencontrés par ces petites productions sont l’insuffisance des mécanismes de production ainsi que l’emploi des techniques pas très efficaces. De ce fait, les récoltes sont minimes. Du coup, ces derniers nécessitent des entretiens avant, pendant, et même après les périodes de moisson. C’est pourquoi la production est encore faible par rapport aux autres produits agricoles.

La culture végétale tient une grande place dans l’agriculture malgache. En plus, environ 70 % des ménages ruraux sont occupés par l’élevage. D’un côté, ce secteur rencontre des difficultés à cause des raisons financières, alimentaires, sécuritaires et surtout sanitaires. Pourtant, certaines personnes et usines connaissant les techniques à suivre et dotant des équipements nécessaires ont des productions efficaces. Dans certains endroits de l’île, on peut rencontrer l’apiculture, l’héliciculture, la pêche et la pisciculture.

 

★★★★★