La riziculture : les étapes et saisons de récolte à Madagascar

Abattage de riz

Image venant d'internet

Pour ceux qui ne le savent pas encore, le riz est l’aliment de base du peuple Malgache. Cependant, il est bon de remonter un peu dans l’histoire, les Ntaolo les ont amenés à Madagascar, nul autre que les Indonésiens. Mais ils n’ont pas seulement apporté du riz ici, mais ils ont également enseigné à nos ancêtres toutes les techniques pour obtenir les meilleurs résultats de cette culture du riz. En plus du riz, ils ont également apporté des noix de coco, des bananes et du café. Ces cultures sont encore présentes dans tout Madagascar à ce jour et on peut dire qu’elles garantissent la vie quotidienne des Malgaches. Plus tard encore, le café est devenu une culture d’exportation et ce secteur est très rémunérateur pour les deniers publics. Nous soulignons que l’entrée de ces cultures de l’étranger ne signifie pas que Madagascar n’a pas sa propre identité en matière d’agriculture. Depuis toujours, Madagascar possède les arbres les plus chers et les plus précieux, y compris le bois de rose. Il y a aussi des arbres fruitiers comme la vanille bourbon et les clous de girofle. Au début, on parlait de nourriture de base, partout à Madagascar, il y a des riziculteurs, mais la méthode varie selon les régions et les conditions climatiques. Aujourd’hui nous allons vous parler les types de riz existants et les étapes à suivre dans la culture du riz à Madagascar. Mettez votre chapeau et descendons ensemble dans les rizières.

Autres articles du site :  Quelles sont les différentes activités qui existent à Madagascar ?

Les types de riz disponibles à Madagascar.

Comme indiqué ci-dessus, il y a des riziculteurs dans les 23 régions de Madagascar. Cependant, toutes les régions ne sont pas en mesure de subvenir à leurs besoins dans la culture du riz, car en général le produit ne suffit pas à assurer l’année à toute la population malgache. Par conséquent, les agriculteurs plantent pour nourrir leurs familles et font des stocks pour faire face à la sécheresse. Quant à la forme du riz, elle varie selon la zone où il est cultivé, qu’il soit épais, ou sa couleur, voire son goût. Cependant, de nombreux Malgaches ont été prudents et ont cherché des idées pour produire entre le moment des semailles et le moment de la récolte, c’est ce qu’on appelle le “vary aloha”. Le “vary gasy” ou “riz gasy” et le makalioka sont les meilleurs riz de Madagascar, même leur prix est perçu comme un peu élevé sur le marché. Ambatondrazaka, Alaotra, Moramanga et Marovoay, ce sont les endroits qui produisent le plus de riz à Madagascar et ont été classés greniers à riz dans la grande île.

Abattage de riz
Image venant d’internet

Les étapes à ne pas louper dans la riziculture

La semence

Les deux premières semaines sont dédiées à la semence. Évidement, les rizières doivent être travaillés et bien préparés en amont afin d’accueillir les plantes. Dans les cas pratique, il faut que les surfaces cultivables de la rizière deviennent une boue recouverte de l’eau afin d’assurer le repiquage qui sera l’étape suivante.

Le repiquage

C’est l’une des étapes indispensables dans la riziculture, on passe au repiquage lorsque les pousses de riz atteignent une hauteur d’environ 15 cm. Soulignons que le repiquage se fait manuellement et plante par plante. En même temps, ôtez les ivraies qui poussent ici et là. Préparez-vous à vous baigner dans de l’eau chaude et un bon massage au dos à la fin de la journée.

Autres articles du site :  Les 3 meilleurs endroits à visiter à l’est de Madagascar

La moisson

C’est la récolte ! Et oui, vous pouvez couper les riz 5 mois après le repiquage, sa tige atteigne les 50 cm de hauteur. Un riz mûr se reconnaît aussi bien facilement avec sa couleur jaune et une touche de beige.

Et pour finir, le battage

D’une manière précise, le battage est le fait de séparer les paddys de la tige. Dorénavant, les machines sont déjà utilisées par beaucoup de gens pour faciliter la tâche. En revanche, il y en a qui les abattent contre des pierres. Après le battage, les paddys seront asséchés au soleil avant d’être rassemblés dans un gros sac.

Y a-t-il assez de riz à Madagascar pour que les Malgaches puissent le partager ?

Le peuple malgache est encore dépendant, les pays d’Inde et d’Indonésie sont les fournisseurs de riz de Madagascar et ces riz sont appelés “stock tampon” et “riz de luxe” sur le marché. Le « stock tampons » est le moins cher en épicerie et chez les grossistes. Cependant, de nombreuses personnes y sont allergiques, car le riz a été stocké pendant de nombreuses années, donc sa consommation provoque des allergies et des problèmes d’estomac chez certaines personnes. En raison de l’augmentation du coût de la vie, le prix du riz continue d’augmenter et le riz importé est offert par le gouvernement aux citoyens malgaches à bas prix et ils l’appellent ”vary mora” ou “riz bon marché”.

 

★★★★★