Les différentes villes portuaires de Madagascar

Port de Toamasina

Image venant 5

Grâce à sa superficie, Madagascar dispose au total 17 ports. Le pays est incontestablement, l’un des pays africains regorgés de ressources naturelles qui alimentent le monde entier. Dorénavant, les géants de l’économique local commencent à se concentrer sur l’ouverture du pays dans le domaine professionnel du tourisme, l’industrialisation et d’autres secteur d’activité économique qui pourraient apporter plus pour la nation. L’île rouge est un grand exportateur de produits bio, des matières premières et d’autres ressources importantes. En l’occurrence, sa production interne ne subvient pas suffisamment à les besoins de sa population malgré le fait que les Malgaches sont des cultivateurs. De ce fait, le pays se doit de se fournir des provisions alimentaires dans des pays partenaires. Actuellement, l’île rouge comporte six villes portuaires qui sont réparties dans les provinces côtières du pays. À cet effet, les échanges et les opérations commerciales sont de plus en plus fluides. Les divers trafics sont faciles à réaliser. Nous allons justement parler de ces différentes villes portuaires dans cet article. Présentement, tous les ports malgaches opérèrent dans l’importation et dans l’exportation des diverses marchandises. Découvrons ensemble à travers cette rubrique le port de Tamatave, le Port d’Antsiranana, le Port de Toliara, le Port d’Ehoala, le Port de Majunga ainsi que le Port Sainte-Marie.

Port de Toamasina

Image venant d’internet

Ce port traite plus de 80 % du trafic maritime international, dont à peu près 1 600 000 tonnes de fret et 18 900 EVP chaque année. Il se trouve dans la côte Est de Madagascar. Autrefois utilisé par les Européens afin d’exercer pas mal d’opérations commerciales dans l’océan Indien, il est devenu la propriété de l’État malgache depuis XVIIIe siècle. Il comporte deux larges canaux d’entrée, dont seul le chenal nord est opérationnel de nos jours. Il est important de souligner que c’est le port le plus actif du pays, il garantit d’ailleurs, une immense progression dans l’économie de Madagascar grâce aux divers échanges, ainsi que les nombreuses opérations commerciales qui se déroulent dans le pays.

Port d’Antsiranana

Image venant d’internet

Le port d’Antsiranana est reconnu comme l’une des plus grandes installations portuaires du pays, il se situe dans la partie nord de Madagascar. Avec un chiffre annuel tournant aux alentours de 195 000 tonnes de fret. Les principaux produits d’exportation qu’il exerce sont les produits agricoles comme les huiles essentielles, la vanille, les fruits de mer, etc. Ce port est actif depuis pas mal de temps, plus précisément vers la fin du XVIe siècle. Le port connaît un grand succès actuellement dans la distribution des biens indispensables aux indigènes durant les mois de mousson. Notons qu’elle a une superficie de 35 000 m² avec 8 m de profondeur d’eau, le port comporte par ailleurs un quai dans la partie sud avec 400 m de longueur. Le port est doté de deux entrepôts frigorifiques pour favoriser la conservation de toutes les marchandises périssables. Il dispose aussi d’un entrepôt de stockage qui s’étend sur 3 400 m². Et pour déplacer en toute sécurité les conteneurs, le port est équipé de deux grues à terre.

Port de Toliara

Image venant d’internet

Le port de Toliara traite surtout dans l’opération d’importation et d’exportation, il est se localise sur la côte sud-ouest du pays. En effet, grâce au quai principal dont il dispose, il peut accueillir tous les navires. Notons que durant toute une année, l’ensemble des opérations comporte environ 75 000 tonnes de marchandises. Le port était à l’œuvre des Français, mais il est devenu opérationnel vers le 17ᵉ siècle. Actuellement, des petites sociétés ont vu le jour et se sont installées près du port. Notons que le port est très fréquenté par les bateaux de plaisance puisque la ville de Toliara est une destination touristique très prisée.

Port d’Ehoala

Image venant d’internet

Se trouvant sur la partie sud-est du pays, ce port commercial, ouvert en 2009, est très accessible pour les navires. Il compte 3 rives dont deux sont destinés pour les marchandises en conteneurs. Le port d’Ehoala est rodé pour le traitement des produits agricoles, ne citons que le sisal, le riz et le maïs, les noix, les cires naturelles et des divers poissons séchés. Il est dirigé par des organismes maritimes privés et un vaste espace qui pourrait réceptionner plus de 1000 conteneurs. D’après les rapports, ce port d’Ehoala traite dans les 45 000 tonnes de Zirsill et 700 000 tonnes d’ilménite tous les ans. Pour vous donner plus de détails, ce port dispose 5 camions bien opérationnels avec 3 remorques disponibles, 4 grands élévateurs et 3 gerbeurs.

Port de Majunga

Image venant d’internet

Ce port a pour objectif de se relier avec ce d’Antsiranana, il traite principalement, avec ces 2 entrepôts frigorifiques, des produits maritimes, n’empêche que d’autres produits agro-alimentaires d’exportations y vont et viennent Le port peut d’ailleurs stocker environ 650 m² de produits hors fruits de mer. À cause de la petite de sa profondeur, cette installation ne peut accueillir, au bord de ses rives, que des petits cargos. Vu sa vastitude, le port de Majunga ne dispose pas ni de gerbeurs ni des chariots élévateurs.

Port de Sainte-Marie

Image venant d’internet

En tout, l’île de Sainte-Marie compte 3 ports et traite de la nourriture, des carburants et diverses marchandises générales avec un quai plus de 150 m. Ces 3 installations sont bien distinguées en termes de fonction, le port de l’Ilot assure tout ce qui est importation, le deuxième gère les transports des touristes et le dernier, qui est en phase de lancement, renforcera la tâche du deuxième. D’une manière précise, chaque installation peut seulement accueillir des petits navires sans dépasser les 250 tonnes.