Accueil » Divers » Parking gratuit Dijon : Où se garer gratuitement ?

Parking gratuit Dijon : Où se garer gratuitement ?

Illustration en image d'un parking à Dijon

Image créée pour notre site

Au cœur de la Bour­gogne, Dijon se situe à 310 km de Paris et à 190 km de Lyon. Due à sa proxi­mi­té à ses grandes villes de France, la ville est par­ti­cu­liè­re­ment appré­ciée et fré­quen­tée par de nom­breux visi­teurs toute l’année. Dans le centre-ville de Dijon, la cir­cu­la­tion s’est net­te­ment com­pli­quée due aux réformes du sta­tion­ne­ment. En effet, par­mi les nom­breux défis que ren­contrent les rési­dents et les visi­teurs de cette cité, le sta­tion­ne­ment s’avère cru­cial. La quête d’une place de par­king gra­tuite dans le centre peut rapi­de­ment tour­ner au casse-tête. Mais, où se garer gra­tui­te­ment alors à Dijon. Dans cet article, décou­vrez où se garer gra­tui­te­ment à Dijon.

Illustration en image de Dijon
Image créée pour notre site

Historique du stationnement à Dijon

L’histoire du sta­tion­ne­ment à Dijon a évo­lué au fil du temps en réponse aux besoins crois­sants de la popu­la­tion, à l’évolution de la mobi­li­té urbaine et aux contraintes de l’espace dis­po­nible. À l’origine, le sta­tion­ne­ment des véhi­cules n’était pas un pro­blème majeur, car le nombre de voi­tures était rela­ti­ve­ment faible. Mais avec l’introduction crois­sante des auto­mo­biles, cela a com­men­cé à se poser. Cepen­dant, au début, les rues n’étaient pas aus­si encom­brées qu’aujourd’hui, et les par­kings n’étaient pas aus­si répan­dus. Les voi­tures étaient sou­vent sta­tion­nées le long des trot­toirs et des rues.

Aujourd’hui, le nombre de véhi­cules a aug­men­té consi­dé­ra­ble­ment. Ce qui a conduit à des pro­blèmes de conges­tion et de par­king à Dijon. Les auto­ri­tés ont com­men­cé à envi­sa­ger des solu­tions pour gérer le sta­tion­ne­ment. Des parcs de sta­tion­ne­ment sou­ter­rain et des zones de sta­tion­ne­ment régle­men­tées ont com­men­cé à être mis en place pour ten­ter de gérer la demande crois­sante. Des solu­tions plus intel­li­gentes pour la ges­tion du sta­tion­ne­ment ont ensuite appa­ru. Des appli­ca­tions de sta­tion­ne­ment qui per­mettent aux conduc­teurs de trou­ver rapi­de­ment des places de par­king dis­po­nibles, ain­si que des sys­tèmes de paie­ment élec­tro­nique plus avan­cés. Amé­lio­rant ain­si la ges­tion de sta­tion­ne­ment à Dijon.

Où garer gratuitement à Dijon ?

Illustration en image d'un parking à Dijon
Image créée pour notre site

Il existe pas mal de rues avec des places de par­king gra­tuit à proxi­mi­té du centre-ville de Dijon. Ce sont :

Autres articles du site :  Les difficultés d’accéder aux universités publiques de Madagascar

Les rues proches de l’Hypercentre

Vous pour­rez déni­cher une place de par­king gra­tuit dans cette rue. Ce par­king est peu connu des tou­ristes seul les dijon­naises qui les connaisse. Tou­te­fois, pour trou­ver une place dis­po­nible, cela dépen­dra de l’heure.

Rue Jean-Baptiste Baudin

Cette rue se trouve à deux pas du bou­le­vard Car­not. Ce n’est pas facile de trou­ver une place de par­king dans cette rue, mais avec beau­coup de patience, vous pour­rez trou­ver sûre­ment une. Si vous n’en trou­vez pas, vous pour­rez voir dans les rues adja­centes comme la rue André Colom­ban ou Alfred de Mus­set ou encore Gas­ton Paris pour trou­ver une place de par­king dis­po­nible.

Quartier République

Il est aus­si de dif­fi­cile de se sta­tion­ner son véhi­cule dans cette rue et déni­cher une place de par­king gra­tuit sur cette rue, mais ça reste pos­sible dans la rue de Mul­house et ses petites rues per­pen­di­cu­laires. Il y a aus­si les rues Mar­ceau et Par­men­tier qui se trouvent à 300 mètres de l’hypercentre.

Boulevard Voltaire

Elle n’est pas célèbre pour sa place de sta­tion­ne­ment, mais vous pour­rez quand même trou­ver de temps en temps des places de par­king gra­tuit dans les contre-allées au sud en vous diri­geant vers la pri­son de la rue d’Auxonne.

Gare de Dijon

Le par­king de la gare est payant, mais il existe deux petites rues qui sont encore gra­tuites. ce sont la rue de doc­teur Durande et la rue Cour­tois.

Les parkings relais Divia

DIVIA pro­pose quatre par­kings situés en dehors de la ville de Dijon, spé­cia­le­ment conçus pour les visi­teurs occa­sion­nels. Ces par­kings sont idéaux pour les per­sonnes sou­hai­tant sta­tion­ner leur voi­ture pen­dant plu­sieurs heures, voire toute une jour­née. L’accès à ces par­kings est gra­tuit, à condi­tion de pos­sé­der un titre de trans­port DIVIA valide, que ce soit un ticket de bus ou de tram­way. L’entrée est libre, mais veillez à être en pos­ses­sion d’un ticket ou d’un pass daté du jour pour pou­voir sor­tir du par­king sans dif­fi­cul­té. Veuillez noter que si vous condui­sez une camion­nette ou un four­gon de plus de 1,90 m de hau­teur, ces par­kings ne conviennent mal­heu­reu­se­ment pas.

Autres articles du site :  C’est quoi l’invocation du voyage le doua safar ?

Ces par­kings relais, iden­ti­fiés par le sigle P+R sur les pan­neaux de signa­li­sa­tion, sont mis à dis­po­si­tion des usa­gers des trans­ports en com­mun DIVIA. Voi­ci d’ailleurs une liste du par­king relais pro­po­sé :

  • Val­my : situé à l’extrémité de la ligne T2 du côté de la Toi­son d’Or.
  • Zénith : Posi­tion­né devant la salle de concert du Zénith.
  • Lino Plom­bières : acces­sible depuis la sor­tie de la rocade Lino, juste avant l’accès à l’A38 en direc­tion de Dijon-Pouilly.

Ces empla­ce­ments de sta­tion­ne­ment faci­litent l’utilisation des trans­ports en com­mun DIVIA pour les dépla­ce­ments en ville.

Le stationnement dans les parkings souterrains à Dijon

Au cœur de la ville, vous dis­po­sez de 3 500 places de sta­tion­ne­ment dans des par­kings sou­ter­rains sécu­ri­sés, offrant une pro­tec­tion com­plète à votre véhi­cule grâce à une sur­veillance vidéo constante. Vous pou­vez garer votre véhi­cule en toute tran­quilli­té.

Pour vous infor­mer en temps réel sur la dis­po­ni­bi­li­té des places de sta­tion­ne­ment, 22 pan­neaux élec­tro­niques sont ins­tal­lés dans les par­kings muni­ci­paux ain­si que dans celui de la gare SNCF. Ces pan­neaux affichent en per­ma­nence le nombre de places libres, jour et nuit.

La ville pro­pose neuf par­kings sou­ter­rains, à savoir Dar­cy-Liber­té, Gran­gier, Dau­phine, Condor­cet, Sainte-Anne, Tivo­li-Ber­bi­sey, Mal­raux, Cle­men­ceau et Tré­mouille-Mar­ché. L’objectif prin­ci­pal est de four­nir aux usa­gers des ser­vices de mobi­li­té publics uni­for­mi­sés, favo­ri­sant une inter­mo­da­li­té effi­cace pour une ges­tion opti­male des infra­struc­tures exis­tantes.

Le stationnement en voirie à Dijon

Le sta­tion­ne­ment en voi­rie à Dijon se divise en deux zones dont : la zone de sta­tion­ne­ment courte durée et la zone de sta­tion­ne­ment de longue durée. Ces zones sont mar­quées par des cou­leurs. Pour la zone de sta­tion­ne­ment de courte durée, le par­king est repré­sen­té par des voies bleues alors que le sta­tion­ne­ment à longue durée est repré­sen­té par les voies orange.

Autres articles du site :  Quels sont les plats et recette typique d’Afghanistan ?

La majo­ri­té des par­kings à Dijon est payante sur­tout pour le sta­tion­ne­ment en voi­rie. Il est payant du lun­di au same­di de 9h à 12h30 et de 14h à 19h. Pen­dant le dimanche, le sta­tion­ne­ment en voi­rie est gra­tuit. C’est pareil aus­si pour les jours fériés et en dehors des horaires men­tion­nés ci-des­sus.

Le tarif de ce type de par­king varie selon l’endroit et la durée où vous sta­tion­nez. À moins de 30 minutes, atten­dez-vous à payer 0,80 euro et cela cumule en fonc­tion de la durée de sta­tion­ne­ment. Tou­te­fois, ces par­kings dis­posent de cer­taines règles sur la durée de sta­tion­ne­ment. Atten­tion, si vous dépas­sez la durée maxi­male auto­ri­sée. Vous serez obli­gé de payer un for­fait Post Sta­tion­ne­ment. Le tarif est fixé à 17 euros. Évi­ter donc de dépas­ser la durée maxi­male auto­ri­sée pour évi­ter les amendes.

Comment payer son parking à Dijon

Illustration en image d'un parking à Dijon
Image créée pour notre site

Pour payer votre par­king en voi­rie à Dijon, vous avez le choix entre plu­sieurs options. Soit, vous payer par le tra­di­tion­nel horo­da­teur, soit par l’application Pay­By­Phone. Avec l’horodateur, vous n’aurez qu’à vous rendre à l’horodateur le plus proche du par­king où vous vous sta­tion­nez et le payer en pièce de mon­naie ou par carte bleue votre place de par­king. Tou­te­fois, si vous avez opté pour l’application Pay­By­Phone pour régler votre place de par­king où vous avez garé votre voi­ture. Dans ce cas, vous n’aurez qu’à télé­char­ger l’application et cher­cher l’information sur la zone dans laquelle vous êtes garé en insé­rant le code sur l’horodateur de l’application. Une fois faite, il ne vous reste qu’à don­ner la durée de sta­tion­ne­ment ain­si que votre code de carte bleu pour payer la place de par­king. Vous pou­vez consta­ter que cette appli­ca­tion est très pra­tique

NB : l’avantage avec l’application Pay­By­Phone, c’est qu’elle vous envoie un rap­pel pour vous infor­mer que la durée de sta­tion­ne­ment arrive à sa fin.