Quel est le symbole de Madagascar ?

Emblème de Madagascar

Image venant d'internet

Le symbole de Madagascar ou l’emblème de Madagascar est représenté par un disque doré qui possède la silhouette de la grande ile au milieu. Décoré par un arbre voyageur. Sur l’arbre, vous pourrez voir la légende « republikan’i Madagascar ou République de Madagascar. Vous y trouverez aussi une tête de zébu dans la partie inférieure ainsi qu’une rizière. Et en bas de ceci se trouve des épis de riz que l’on trouve de chaque côté la devise en malgache : « Tanindrazana, Fahafahana, Fandrosoana ». Traduit comme Patrie, Liberté et Progrès. Il y a aussi les six barres qui représentent les six provinces qui constituent la grande île. Découvrons dans ce texte les différentes significations de ces emblèmes de l’ile.

Emblème de Madagascar
Image venant d’internet

Le zébu

Le zébu est l’emblème culturel de Madagascar. En effet dans le pays le zébu est synonyme de richesse et d’abondance. Leur existence ne date pas d’hier, on trace leur présence depuis le 8e siècle. Cela a été révélé par des fouilles archéologiques mais dans le sud de la grande île ainsi que sur les hautes terres. Les chercheurs affirment que les premiers zébus présents sur l’île étaient de petite taille et n’avaient pas de bosse.

Cependant, c’est au fil du temps et des nouvelles races en mis le pied sur la grande île. Cette dernière race s’est imposée peu à peu jusqu’à devenir les nouvelles races de zébu à Madagascar. En plus d’être un symbole de richesse, ce dernier est aussi symbole de puissance et de prospérité. C’est pourquoi on le retrouve parmi les emblèmes de Madagascar.

Autres articles du site :  Les « Rova » de Madagascar

Aujourd’hui, on retrouve dans presque les quatre coins de l’île cet animal. Il est déterminé même aujourd’hui la richesse d’un homme, surtout dans la partie sud. Plus un homme possède plus de zébu, plus il est considéré comme un homme riche et puissant.

Dans certaines régions de l’île, comme dans l’ethnie Mahafaly, lorsque le propriétaire des zébus meurt, la majorité de ces détaillés sont abattus pour l’honorer. On exhibe ensuite les cornes sur le tombeau de la famille pour montrer sa richesse.

Dans les rituels malgaches, le zébu est aussi considéré comme sacré. Dans les cérémonies les plus importantes, on offre le plus souvent le zébu comme offrande ou comme sacrifice.

Le riz

C’est la base de l’alimentation malgache. En effet, cette denrée est vitale pour l’ile. Il constitue sa principale source d’alimentation. Dans le pays, la culture de se denrée est le centre de son activité économique. Elle représente plus de 10 % de son PIB. On observe d’ailleurs que presque la moitié de la surface cultivable à Madagascar est utilisée pour la production du riz.

En moyenne, un Malgache mange plus de 12 kilos de riz par mois. On constate que la population malgache est donc de gros mangeur de riz puisque c’est l’élément essentiel de son alimentation. Il accompagne presque tous les repas des Malgaches que ce soit au quotidien, soit pendant les jours de fête. Par exemple, lors du famadihana pour célébrer l’événement, les Malgaches mangue du vary be menaka. C’est surtout du riz servi avec de la viande bien grasse. Lors de l’alahamady, il mange aussi du riz au lait et au miel pour célébrer le Nouvel An. Sans oublier les repas au quotidien, on l’on sert cette denrée avec divers accompagnements.

Autres articles du site :  Les maladies à Madagascar

L’arbre voyageur ou Ravinala

L’arbre voyageur représente aussi le sceau de l’île. En effet, ce dernier figure parmi les emblèmes culturels de Madagascar. C’est un arbre de 10 à 20 mètres de hauteur que l’on reconnait par sa forme en éventail. À Madagascar, on le connait sous l’appellation « ravinala ». Connu sous le nom scientifique Ravenala madagascariensis. Au début, cet arbre a été endémique de Madagascar, mais actuellement on le retrouve presque dans toutes les iles de l’équateur.

Cet arbre est considéré comme un véritable kit de survie. Tout ce qui le constitue vous apporte à la fois de la nourriture, de l’eau et un toit. En effet, ces tiges conservent de l’eau de plus, si vous avez soif donc vous pouvez boire l’eau qu’il conserve. Son tronc permet aussi se recueillir plus d’un litre d’eau. La sève contenue dans le tronc a le gout qui se rapproche de l’eau. Concernant ces feuilles. Ils sont utilisés dans la région côtière comme toit. On appelle d’ailleurs ces maisons des « trano falafa ». Le tronc peut aussi servir de plancher. Quant au cœur du ravinala, elle est comestible. On l’accompagne habituellement par du riz. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle, elle est choisie comme étant l’emblème de l’île.

Le drapeau malgache

Drapeau de Madagascar
Image venant d’internet

Le drapeau malgache peut aussi être considéré comme symbole de l’île. Car ce dernier symbolise l’Etat Malgache. On reconnait le drapeau de l’ile par ces trois couleurs : blanc rouge et vert. Chaque couleur a leur signification propre. Pour le rouge, il symbolise la souveraineté ainsi que la force de l’Etat Malgache et le patriotisme. Quant au blanc, c’est symbole de pureté du cœur et de loyauté. Le vert quant à elle est synonyme d’agriculture, de biodiversité et d’espoir.

Autres articles du site :  Qu’est-ce que le « tody » ?

 

★★★★★