Quels sont les problèmes majeurs des transports terrestres ?

Train

Image venant d'internet

La plupart des transports à Madagascar se font par voie terrestre, notamment par voies routières et parfois par voies ferroviaires. Désormais, ce secteur fait face à des problèmes, aussi nombreux que complexes. Découvrez dans cet article les problèmes majeurs que rencontrent les transports terrestres à Madagascar et quelques solutions proposés pour y remédier.

Train
Image venant d’internet

L’importance des transports terrestres

Quoi qu’il en soit, il faut noter d’abord que les transports terrestres tiennent un rôle très important à Madagascar. Cette importance est appuyée par :

Sa popularité

Tout comme la quasi-totalité des pays dans le monde, le transport terrestre reste à Madagascar le moyen de transport le plus populaire et le plus utilisé, grâce à l’existence d’un vaste réseau de routes nationales et secondaires qui relient même les plus reculés points géographiques.

L’absence des ports maritimes, des aéroports ainsi que des gares ferroviaires dans certaines localités favorisent d’ailleurs la suprématie du transport terrestre, notamment celui par route.

Son faible coût

Les transports terrestres par voies routières restent le moyen de transport le moins cher à Madagascar, en partie parce que l’entretien des véhicules de transport routier ne nécessite pas un investissement aussi élevé que celui des autres moyens.

Sa facilité de traitement

Le transport terrestre est le plus direct service pour effectuer un mouvement d’un endroit à un autre. Contrairement aux autres moyens de transport, aucun document n’est nécessaire pour les petits déplacements tandis que pour aller dans les endroits plus éloignés, en province par exemple, il suffit généralement d’une pièce d’identité.

Autres articles du site :  Les problèmes liés au sous-emploi à Madagascar

Sa flexibilité

Voyager par un transport maritime ou un transport aérien signifie qu’il y a des exigences à respecter aux niveaux des horaires. Il n’en est pas de même pour le transport terrestre, surtout routier. Certes, il y a des horaires prédéfinis, mais les coopératives des transports routiers à Madagascar sont plus flexibles et tolèrent généralement le retard.

Un autre plus : il facilite le transport des marchandises

La loi régissant le transport de marchandises par voie terrestre (quantité, types de marchandises pouvant être transportées, etc.) est plus souple par rapport à celle qui régisse d’autres moyens à l’instar de l’air ou de la mer.

Les problèmes des transports terrestres

Embouteillage
Image venant d’interney

Malgré les avantages offerts par le transport terrestre, celui-ci présente désormais aussi des inconvénients. Les problèmes majeurs liés à ce type de transport sont les suivants.

Le transport ferroviaire

Ce type de transport terrestre est surtout utilisé à Madagascar pour le transport de marchandises ainsi que pour le transport public de voyageurs. Désormais, le transport ferroviaire est très lent, ne serait-ce que pour parler des longues attentes sur les quais. Les autres problèmes du transport ferroviaire sont l’insécurité et l’infrastructure pas très adéquate.

Le transport routier

Tout comme le transport ferroviaire, ce type de transport terrestre fait également face à l’insécurité. La sécurité routière est très précaire : les caravanes et même les escortes des gendarmes ne peuvent plus empêcher les attaques des bandits.

Les infrastructures sont aussi un des principaux problèmes du transport terrestre. Les routes nationales malgaches deviennent de plus en plus impraticables. L’état lamentable des routes génère une perte de temps, en plus d’être une des causes d’accidents, outre le surpoids et le non-respect de la code de la route.

Autres articles du site :  Tout savoir sur Behenjy le capital du foie gras

Un autre problème : la pollution.

Les polluants tels que les CO2, les COV, les Nox, les O3, les microparticules ou les oxydes de soufre émis par les moyens de transport terrestres, surtout des véhicules sont très élevés. Hormis cet impact environnemental indirect, il y a également la pollution par le bruit.

Pour rappel, la pollution sonore peut être la cause de la fatigue, du stress, des troubles de sommeil, de l’agressivité, voire des troubles psychologiques importants. Les voitures particulières sont aussi un des problèmes majeurs des transports terrestres. En effet, elles représentent 2.5 fois plus de pollution globale, de 3 fois plus de consommation, sans compter le stress et l’énervement qu’entraînent les embouteillages.

Quelques solutions

Directives, lois et normes sont quelques-unes des solutions nécessaires pour résoudre les problèmes terrestres à Madagascar. Les accidents peuvent être combattus en faisant un entretien sûr et périodique (actions techniques et administratives) des véhicules de transport. Dans des conditions avec des inspections optimales, il est évident que le risque diminuera. Il en est de même pour les infrastructures : il faut entretenir régulièrement les infrastructures routières afin d’exploiter ces bénéfices.

Et pour réduire les agents polluants, les transporteurs doivent faire des efforts en optant pour des moteurs plus efficaces. En outre, ils doivent tourner vers les nouveaux carburants qui polluent moins ainsi que l’usage des matériaux recyclés. Certes, seuls les carburants fossiles (essence et diesel) existent actuellement dans le pays mais c’est ce qu’il faut faire si l’on souhaite diminuer les pollutions dûe à l’utilisation des véhicules de transport.

Autres articles du site :  Quel est le plus petit singe vivant à Madagascar ?

★★★★★