Sifaka soyeux : un animal en voie de disparition

Sifaka soyeux avec bébé

Il existe deux groupes de Propithèques : le Propithecus verreauxi et le Propithecus diadema. Le sifaka soyeux fait partie de la famille des Propithecus diadema. Les Propithèques appartiennent aux plus grandes espèces de lémurien au monde. Leur taille varie entre 40 à 55 cm sans prendre en compte la longueur de sa queue.

La découverte du sifaka soyeux

Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature ou UICN, les sifaka soyeux font partie des espèces les plus rares. Cela a été su depuis la première fois qu’ils ont été trouvés. Sa fourrure est dense, longue et douce. En effet, ils sont classés parmi les lémuriens en danger critique d’extinction. La première description du sifaka soyeux a été réalisé en 1871. Ces descriptions ont été obtenues grâce à Alfred Grandidier.

Sa couleur

La couleur de son pelage est uniforme le long de son corps. Celui-ci est coloré en blanc crème. Parfois, vous pouvez observer certains sifakas soyeux aux tons argentés au niveau du haut de leur crâne. Quelques-uns peuvent avoir cette couleur sur le dos ainsi que sur les bras, les jambes et les pieds. Chez certains individus, la face est nue à cause du leucisme. Cependant, la couleur normale de la peau de leur face est le gris, ardoise et noir. Les yeux des propithecus candidus sont colorés en rouge-orange. De plus, certains spécimens ont des museaux teintés en rose et fréquemment agrémentés de tâches foncées. C’est un phénomène se produisant lorsque les sifaka soyeux atteignent un certain âge. Pourtant, à la naissance, ils ont le visage de couleur noire.

Autres articles du site :  Le Parc national de Kirindy Mitea

Sifaka soyeux

Image venant d’internet

Des détails sur sa taille

Le sifaka soyeux fait partie du règne animale dans l’embranchement Chordata. Ce sont des mammifères faisant partie des Indridae du genre Propithecus. Il appartient à l’espèce Propithecus diadema et à la sous-espèce Propithecus diadema candidus. La longueur de la queue des sifaka soyeux est à peu près la même que celle de son corps mesuré avec sa tête. Cela fait partie de la particularité de cette espèce d’animal.

– Sa longueur totale avec ses queux : 93 à 105 cm

– La longueur de sa tête avec son corps : 48 à 54 cm

– Longueur de la queue : 45 à 51 cm

– Son poids : 4 à 6 kilos

Lieu d’habitat

Les propithèques soyeux ont une préférence de lieu comme tout animal. En effet, cela dépend fortement des caractéristiques de l’environnement. Le lieu en question doit répondre à leur besoin. De fait, vous pouvez les rencontrer dans des forêts tropicales et humides. Ils préfèrent les lieux se trouvant en moyenne altitude, entre 800 et 1 500 mètres de hauteur ainsi que dans les montagnes. Les sifaka soyeux font partie des trois lémuriens endémiques de Madagascar. Les deux autres lémuriens les plus rares de l’île sont le propithèque de Perrier et le grand hapalémur.

Où se répartissent-ils ?

Vous ne pouvez rencontrer ce type de propithèque que dans les réserves du nord-est de la plus grande île de l’océan indien. Ils se trouvent dans trois de ses réserves. C’est-à-dire dans le parc national de Marojejy, dans la réserve spéciale d’Anjanaharibe Sud ainsi que dans le site de conservation de Makira. À part cela, le rang de cette espèce de lémurien est encore en discussion selon les spécialistes. D’autres le considère comme une sous-espèce Propithecus diadema candidus, alors que certains la voient comme une espèce Propithecus candidus à part entière. En outre, la population totale de cette espèce d’Indridae est seulement de 100 à 1 000 individus. Une statistique qui est tragiquement faible.

Autres articles du site :  Liste des programmes les plus regardés à Madagascar

Menaces et conservation des sifaka soyeux

Actuellement, cette espèce de lémurien propre à Madagascar est fortement menacée. Environ 25 espèces de primates sont effroyablement menacées dans le monde en 2000. Le sifaka soyeux de Madagascar appartenait à cette liste d’espèces de primates en voie de disparition. D’un autre côté, les statistiques en 2012 ont prouvé que 100 catégories d’animaux sont en voie d’extinction. Malheureusement, les sifaka soyeux font encore partie de cette énumération.

Cause de la disparition des sifaka soyeux à Madagascar

Il existe des exploitations de palissandre dans la partie Nord de Madagascar. Pourtant, cela est tout à fait illicite dans les lieux protégés. Cette exploitation menace sévèrement l’environnement de cette espèce. En outre, certains braconniers assassinent les sifaka soyeux ainsi que les lémurs à front blanc dans leur propre lieu de vie. Cependant, l’autre facteur majeur de la disparition de toute espèce endémique de Madagascar est la déforestation massive. Pour cette raison, environ 90 % des forêts originelles de Madagascar ont déjà toutes disparu due à la déforestation. Pourtant, sans la forêt, les sifakas soyeux, ainsi que d’autres espèces animales ne peuvent pas survivre.

Sifaka soyeux avec bébé

Image venant d’internet

Les Malgaches ignorent ou ne font pas seulement attention à l’importance de la forêt. Chaque année se manifeste dans l’île des agricultures sur brûlis, des exploitations minières ainsi que des coupes démesurées des bois pour fabriquer des charbons. Pourtant, l’existence de ces espèces menacées dans l’île rouge participe fortement à l’évolution du tourisme à Madagascar.

 

★★★★★