Le Parc national d’Andringitra

Madagascar est connu par son immense richesse naturelle en flores et faunes. La préservation des ressources naturelles reste intacte grâce à l’existence des différents parcs nationaux qui se trouvent un peu partout dans l’île. Beaucoup de touristes veulent partir vers la destination de Madagascar pour faire des belles rencontres avec les différents types d’animaux endémiques qui s’y trouvent, mais surtout profiter essentiellement du vaste milieu naturel qui va vous procurer une sensation unique. Nous allons partir à la découverte du parc national d’Andringitra dans cette nouvelle rubrique. Il se trouve dans la partie sud de Madagascar, si vous avez déjà lu des documents sur l’île rouge, vous avez sans doute pu voir que la partie sud-est très sèche, d’ailleurs les caractéristiques des sols sont souvent arides et infertiles. Cela peut vous paraître un vraisemblable, mais oui, le parc se localise dans la partie sud du pays, plus particulièrement dans le centre-sud. Il existe depuis 1927, au tout début, c’était un parc à réserve naturelle et au fur et à mesure, il a été classé parmi les parcs nationaux. Découvrons dans cette rubrique la particularité de ce parc national. On y va !

Le Mont d'Andringitra vu de loin
Image venant d’internet

Qu’est-ce qui rend le parc national d’Andringitra particulier ?

Il comporte le pic Boby qui n’est autre que l’un des sommets le plus haut de Madagascar. Actuellement, le parc national d’Andringitra renferme environ plus de 190 insectes d’espèces rares, quelques centaines d’oiseaux, plus de cinquantaine de lémuriens et quelques quarantaines de reptiles, plus de 69 espèces d’amphibiens. Si on va voir la partie végétation, une fois arrivée dans ce parc, vous allez rencontrer des florales d’une espèce unique que vous n’allez rencontrer qu’à Madagascar. L’endroit est un véritable lieu d’observation pour les passionnés des plantes grasses et botanique. Il est important de retenir que le parc renferme plus d’un millier d’espèces variantes de plantes.

Autres articles du site :  Ambatondrazaka, une ville charmante, partons à sa découverte

Partir à la découverte d’un montagneux sauvage

Le Parc national d’Andringitra figure parmi les plus beaux parcs de la grande île, ce dernier comporte le massif d’Andringitra qui renferme aussi une incroyable richesse naturelle avec une vue panoramique tout en haut de la montagne. Il est accessible à tout et aux passionnés de randonnées et des escapades en colline. Il est important de mentionner que l’accès au parc est encore assez difficile, l’état de la route est très précaire, pour s’y rendre, vous devez vous y rendre uniquement en 4×4. Une fois arrivée sur place, vous n’allez pas être déçu, car l’endroit est tout simplement magnifique.

Escalader les pentes de l’Andringitra

La colline est un endroit à couper de souffle qui offrent une multitude d’activités telle que trekking. En effet, faire du trek dans un milieu nature fascinante rendra votre visite incroyable. Vous pouvez également opter pour du camping en vous installant des petites tentes, on vous laisse entièrement libre choix entre ces deux activités ou pourquoi pas les 2 ? Il est fortement conseiller de ramener des vêtements chauds pour vous tenir chaud durant la nuit, car c’est souvent glacial. Pour les amoureux de l’escalade, c’est la destination parfaite à ne pas manquer quand vous êtes de passage dans le pays de Madagascar.

Une des vélos endroits dans le parc d'Andringitra
Image venant d’internet

Faire une baignade sous la chute d’eau de Riambavy

Partir à la rencontre de la chute d’eau connue sous le nom de Riambavy avec une hauteur de 300 m. Selon l’histoire, faire une petite baignade sous la chute d’eau de Riambavy apporte à une femme infertile de la fécondité, les femmes qui n’arrivaient pas à avoir d’enfant tombe enceinte après avoir baigné sous cette eau miraculeuse selon l’ancienne légende. Les peuples qui y vivent sont généralement très aimables et très accueillants.

Autres articles du site :  Quels sont les différents rhums arrangés de Madagascar ?

La culture des habitants

Dans le parc, les populations qui y vivent appartiennent à la tribu Bara. La majorité de ses habitants pratiquent les élevages bovins. Vu l’étendu et l’immensité de l’endroit, les peuples choisissent d’élever des bœufs qui sont d’ailleurs leurs principales sources de revenus. Leur condition de vie reste très précaire et la partie sud de Madagascar est tristement réputé par la sécheresse et l’insécurité qui y règnent. Dans un champ de vue un peu étroit, cette partie de l’île rouge ne donne pas envie de visiter sans parler les routes qui sont difficiles à pratiquer. Le parc national d’Andringitra est encore difficile d’accès, mais cela n’empêche pas les touristes venant des quatre coins du monde de s’y rendre afin de faire des nouvelles découvertes, mais surtout des rencontres inoubliables qui vont être gravé dans leur mémoire à jamais.

★★★★★