Le quotidien d’un pêcheur sur les côtes de Madagascar

Au bon matin, on voit déjà quelques hommes arrivés sur les côtes de la grande île. De loin, on peut observer les bateaux d’embarcations des pêcheurs. Comme tout autre travailleur, ils ont leur propre routine au quotidien. Pour les habitants des côtes malgaches, la pêche fait vivre la majorité des familles.

Dans quels lieux les pêches sont abondantes ?

Toutes les côtes de Madagascar sont bonnes pour pêcher. Pourtant, il existe des endroits où la pêche est plus rentable que d’autres. En premier lieu, l’île de Nosy Be est un bon endroit pour pêcher. Les Dauphins, les requins baleines ainsi que plusieurs espèces de poissons y sont disponibles à n’importe quelle période de l’année. En second lieu se situe la mer de Diego Suarez. Les pêcheurs y attrapent des carpes rouges, des carangues, des thons ainsi que des coryphènes. Qu’en est-il de Majunga ? De nombreux types de poissons se trouvent dans ce lieu. Majunga est un endroit parfait pour pratiquer de la pêche sportive. Les pêcheurs obtiennent de meilleurs résultats de mai jusqu’en décembre. En outre, Tuléar est aussi un endroit très intéressant pour pêcher. La pêche la plus fréquente dans ce lieu est la pêche sportive. D’un autre côté, l’île Sainte-Marie est parfaite pour pratiquer la pêche aux baleines. Sur cette île, les pêcheurs ont une tradition à respecter à chaque fois qu’ils s’apprêtent à pêcher. Pour terminer, Mananjary est un lieu idéal pour pratiquer la pêche aux bichiques.

peche madagascar

Image venant d’internet

Les différents types de pêche à Madagascar

La façon de pêcher se différencie selon les pêcheurs, l’endroit ainsi que les matériels utilisés par ceux-ci. De ce fait, même la grosseur et la quantité des poissons dépendent de ces deux facteurs. Les outils que les pêcheurs utilisent dépendent du type de pêches qu’ils pratiquent. Il existe différents types de pêcherie à Madagascar. Notamment dans les côtes de l’île, on y rencontre la pêche traditionnelle, la pêche artisanale, la pêche industrielle crevettières et la pêche aux thonidés. De plus, on y rencontre aussi de la pêche industrielle aux poissons.

Autres articles du site :  Quels sont les meilleurs restaurants à Diego-Suarez, quid des bons plans

La pêche traditionnelle

Lorsque les pêcheurs réalisent une pêche individuellement ou en association, c’est ce qu’on appelle pêche traditionnelle. Pour cela, ils utilisent nombreux types d’embarcation qui sont, en effet, non motorisés. Ils emploient de la pagaie ou de la voile. Parfois, les pêcheurs traditionnels pratiquent la pêche à pied, mais dans ce cas leur rayon d’action est très limité.

La pêche artisanale

Les pêcheurs artisanaux emploient des petites embarcations motorisées, mais dont la puissance ne dépasse pas de 25 CV. Les moteurs utilisés peuvent être hors-bords ou in-bord dont l’autonomie en mer dure une semaine au maximum. Les pêcheurs qui collectent les produits obtenus par les pêcheurs traditionnels font aussi partie des pêcheurs artisanaux.

La pêche industrielle crevettière

La pêche industrielle crevettière fait maintenant partie des piliers de l’économie malgache. Les types d’embarcation utilisés par les pêcheurs doivent être supérieurs ou égale à cinquante chevaux. Ce type de pêche se pratique dans trois zones chalutables. Ces zones sont la baie entre le cap Saint-André et Saint-Sébastien ainsi qu’au niveau de la frange côtière au Sud du cap Saint-André. La dernière zone, qui est pauvre en crevette est dans les fonds sableux du pré-continent.

À quoi sert la pêche ?

Pour la plupart des pêcheurs malgaches, la pêche sert de métier. Pourtant, pour ceux qui ne font que visiter l’île, la pratique de la pêche n’est que du plaisir. Sur les côtes de l’île, les membres des familles ont déjà chacun leur rôle. Les enfants se jettent à l’eau pour voir dans quelle partie de la mer les poissons sont abondants. D’un côté, les femmes attendent les hommes afin de pouvoir séparer les poissons selon leur taille et leur type. Les tourismes pêcheurs se rassemblent en groupe ou en solo pour partir à l’aventure. La pêche leur permet de découvrir de nouvelles aventures et de construire des souvenirs dans cette île aux mille merveilles.

Autres articles du site :  A la découverte de la région Itasy de Madagascar

pecheur

Image venant d’internet

Les saisons de pêche dans la grande île

La pêche, une activité que les vrais pêcheurs malgaches maîtrisent parfaitement. Celle-ci n’a pas vraiment une saison spécifique. Cependant, il faut éviter de pêcher pendant des périodes de pluies ou de cyclones. Pendant ces temps, la mer pourrait être dangereuse à cause de la montée des marées. Pour le cas de Madagascar, fréquenter les mers est interdit durant les mois de janvier jusqu’en mars. Au cours de cette période, la pluie est abondante et des cyclones peuvent survenir. À part cela, la pêche peut être pratiquée, mais les conditions de pêche doivent être respectées. De ce fait, la diversité des espèces sous-marines varie en fonction des régions.

Malgré la connaissance des zones potentielles de pêche à Madagascar, la grande île n’a pas une grande place dans le marché mondial. Cependant, les habitants locaux n’en consomment pas beaucoup à cause de nombreuses difficultés rencontrées par les pêcheurs.

 

 

★★★★★