Les difficultés d’accéder aux universités publiques de Madagascar

Université d'Antananarivo

Image venant d'internet

Beaucoup de jeunes bacheliers rêvent d’entrer dans les grandes universités publiques de Madagascar, mais peu d’entre eux y arrivent. Tout cela est en raison du fait qu’il est assez difficile d’entrer dans ces universités publiques. On se demande pourquoi. Comment faire pour assurer aux jeunes d’accéder à ses grandes écoles ? Découvrez nos conseils dans cet article.

Université d'Antananarivo
Image venant d’internet

Quelles sont les universités publiques de Madagascar ?

Dans chaque région de Madagascar, il y a des universités publiques dont la plus grande se trouve au centre : l’université d’Antananarivo. Parmi ces universités, il y a différentes facultés : celle des sciences sociales et économiques, celle des lettres et sciences humaines, facultés des sciences. Il y a également les grandes écoles agronomiques et polytechniques. L’entrée dans les universités publiques de Madagascar de fait par voie de concours et par sélection de dossiers. Les formations ne sont pas payantes, il y a seulement les frais des dossiers. Les avantages d’entrer dans les universités publiques de Madagascar sont surtout nombreux, il y a la qualité de l’enseignement, le poids du diplôme et les formations gratuites. Et en même temps, les étudiants reçoivent des bourses d’études.

Quelles sont les difficultés qui empêchent les jeunes d’accéder aux universités publiques de Madagascar ?

Chaque année, beaucoup de jeunes réussissent à avoir leur baccalauréat et poursuivent leur rêve d’entrer dans une des universités publiques de Madagascar. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui arrive à y entrer. Les raisons de cela sont plusieurs : le choix de la filière, la difficulté lors des concours d’entrée.

Autres articles du site :  Les spécificités de la Côte-Nord de Madagascar
université publique
Image venant d’internet

Le choix de la filière

Pour pouvoir entrer dans une des universités publiques de Madagascar, les bacheliers doivent choisir parmi les filières proposées dans les facultés. Déjà là, c’est un problème pour ses étudiants. Malgré le fait qu’il y a les salons des étudiants chaque année, beaucoup des nouveaux bacheliers manquent quand même d’orientation. Nombreux sont ceux qui ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent faire et font le choix des filières au hasard.

Pour le cas de la sélection de dossiers, on regarde surtout les notes des étudiants pour les sélectionner. Ce qui n’est pas du tout favorable pour ceux qui ont envoyé leur dossier dans les filières au hasard. Puisque ces bacheliers ne se rendent pas compte qu’il est possible, qu’ils n’ont pas la moyenne requit dans cette faculté vue ses notes. Par exemple, si l’étudiant envoie son dossier dans le département de mathématique alors qu’il est série D au baccalauréat et couronner le tout il n’a pas de bonne note en math. C’est normal qu’il ne soit pas sélectionné. Il est donc important de faire e bon choix.

La difficulté lors des concours

En effet, le concours est aussi une des barrières qui empêche les étudiants d’entrer dans une université publique à Madagascar. On entend dire que les concours sont difficiles, certes c’est exact pourtant il y en a ceux qui réussissent. La raison pour laquelle c’est difficile c’est que l’examen n’est pas au niveau du candidat. C’est-à-dire que le candidat n’a pas bien choisi une filière qui est en accord à ses capacités, à ces notes.

Autres articles du site :  Artisanat : la Peau de bœuf

Par exemple, pour le concours d’entrée en économie, il y a des épreuves de mathématique et de culture générale. Les étudiants qui ne sont pas doués en math peuvent échouer, de même pour ceux qui ne sont pas cultivés. D’ailleurs, dans les différents concours ou examens, la préparation est importante. Chaque candidat doit être bien préparé avant de passer aux épreuves.

Comment faire pour assurer aux jeunes d’accéder à ses grandes écoles ?

Pour chaque concours, il y a un niveau moyen à avoir pour pouvoir y passer. Et de même, cela est aussi en relation avec le choix de la filière. Une étudiante doit connaitre quelle filière correspond à son diplôme de baccalauréat. Dans ce cas, cela peut augmenter ses chances d’entrer dans l’université de son choix. Par conséquent, avant même d’avoir son diplôme, l’élève doit connaitre dans quelle école il veut étudier plus tard et faire tout son possible d’avoir des bonnes notes. S’il n’a pas encore d’idée, il faut qu’il s’informe avant de choisir une filière pour ne pas se tromper. Évitez le choix au hasard, regardez toujours vos notes et choisissez des filières qui vous parlent.

Par exemple, pour le cas du département de mathématique, si l’on veut entrer dans ce département, il faut du moins avoir un baccalauréat série scientifique et de très bonnes notes en mathématique. Si l’on veut étudier le tourisme, il faut qu’on ait de bonnes notes en matières littéraires, mais également avoir de bonnes bases en culture générale.

Pour les concours d’entrée, il est possible que les bacheliers n’aient pas les niveaux requis pour réussir les examens d’accès. Dans ce cas, avant même de passer le concours, ils devraient faire des cours de renforcements. Cela augmenterait leur chance de réussir et d’accéder à l’école de son choix.

Autres articles du site :  3 petits déjeuners à la Malgache

Si cet article vous a plu. Voici un autre article qui pourrait vous intéressé : Pourquoi est-il difficile de trouver du travail une fois les études supérieures terminées ?

 

★★★★★