Les rizières verdoyantes du Sud Est de Madagascar

La nourriture principale des Malgaches est le riz. Il est donc normal que partout où vous allez, même dans les lieux urbains, vous trouverez des rizières verdoyantes. La culture de riz s’étend partout dans l’île, surtout vers le Sud de Madagascar.

La consommation du riz à Madagascar

Madagascar, avec son 592 000 km² de surface, est la cinquième la plus grande île du monde. Bien que le riz soit l’aliment de base des habitants de la grande île, il n’est pas suffisant pour nourrir toute la population entière. Les Malgaches consomment du riz trois fois dans la journée. Selon les statistiques, environ 90 % de la production agricole sont tous des productions de riz. Pour cela, les agriculteurs produisent 4 000 000 de tonnes de riz dans un espace de 1 300 000 ha.

Rizières sud est

Image venant d’internet

Comment se pratique la riziculture dans la grande île ?

Les Malgaches consomment du riz trois fois dans la journée. Les formes traditionnelles de culture dominent à Madagascar et cela représente les 80 % de la riziculture. Par contre, seulement 10 % des riz produits sont obtenus par la riziculture aquatique. De ce fait, cette forme de culture produit 4 914 450 tonnes de riz.La plupart des cultures de riz sont une culture aquatique. En effet, le riz à Madagascar se pratique en plusieurs étapes. En outre, la récolte peut aussi se faire en diverses saisons. Cela dépend fortement du type de riz à cultiver.

Autres articles du site :  Quelles sont les meilleures universités privées de Madagascar ?

À quelle saison se récolte le riz à Madagascar ?

Le Sud Est de Madagascar est le lieu le plus aride de Madagascar. Les deux principaux greniers à riz de cette île est la région Alaotra et Marovoay. Dans ces lieux, la moisson se réalise avril et juin. Cependant, cela dépend en partie des types de riz à cultiver :

– Pour le « vary aloha », la récolte se fait en janvier et en mars

– Le « vary jeby » qui se cultive pratiquement à Marovoay, se récolte entre juillet et septembre

– Le riz dénommé « vary vakiambiaty », produit par les agriculteurs dans la région d’Alaotra se récolte entre le mois d’avril et le mois de juin.

À part cela, nombreux riziculteurs optent pour la pluri-récolte. Cette technique permet de cultiver le riz dans la première saison de l’année. Ensuite, ils cultiveront d’autres riz la saison d’après. Cependant, cette pratique aura besoin des terrains se trouvant sur un lieu adéquat.

Comment la riziculture se pratique-t-elle ?

La première étape consiste à semer les semences dans les « tanin-ketsa » qui durera deux semaines environ. En amont, vous devez d’abord préparer vos rizières afin de pouvoir recueillir les jeunes plantes. Les agriculteurs utilisent une charrue pour faire du repiquage. Cette technique se pratique lorsque les riz atteignent environ 15 à 20 cm. Les plantes semées seront repiquées à la main dans les rizières bien labourées. Après cela se pratique la moisson lorsque le riz sera bien mûr. À ce moment, la hauteur du riz atteint 50 cm. C’est au cours de ce temps que les cultivateurs le récoltent. Pour pouvoir enlever les grains de riz, les agriculteurs doivent pratiquer le battage. La manière traditionnelle se fait à la main. Cela consiste à battre le riz contre des pierres. Pourtant, plusieurs agriculteurs possèdent déjà des machines afin de pouvoir gagner du temps. Pour obtenir les graines blanches que l’on vend au marché, les paddys doivent être pilés.

Autres articles du site :  Le parc national de Lemurs (Lemurien)

Quels sont les matériels utilisés

Avant, la plupart des travaux se font traditionnellement. Puis, la riziculture s’est améliorée grâce aux développements sur le côté technique. Les matériels utilisés sont des zébus. Vous pouvez aussi trouver des tracteurs ainsi que des motoculteurs, que l’on rencontre spécifiquement dans la région d’Alaotra.

Rizières malgache

Image venant d’internet

Les autres zones de production du riz

À part la partie Sud Est de l’île, certaines zones sont considérées comme potentiels producteurs de riz. Pour cela, environ six régions sont considérées comme agroécologiques. Parmi ceux-là, on a la partie Nord-ouest de Madagascar, dont la région de Maintirano, la plaine de Marovoay et la région de Sofia. En outre, la culture du riz est considérée potentielle dans le Centre Ouest, dans les Hauts Plateaux et dans la partie Est de l’île. En outre, l’endroit où cette culture subit la plus grande difficulté est dans l’extrême Sud de Madagascar. Par contre, dans les Hautes Terres ainsi que dans la région de Fianarantsoa, vous rencontrerez les plus verdoyantes des rizières.

Environ 45 % des surfaces cultivés dans la grande île de Madagascar sont occupées par les rizicultures. Vous rencontrerez les plus belles des rizières en prenant la route vers le Sud-est de l’île. Les récoltes se font deux à trois fois en une année selon les variétés de riz.

 

★★★★★