Les différents types de tresses à Madagascar

Illustration de la coiffure malgache

Image venant d'internet

La tresse pour Madagascar représente plus qu’une mode de coiffure ; il reflète la culture du pays et représente même toute une tribu. Chaque coiffure a en effet sa propre histoire, son originalité, sa signification, mais aussi à sa propre spécificité. Ce mode de coiffure peut aussi définir la provenance de la personne, son groupe ethnique, son âge, mais aussi sa situation matrimoniale et sa classe sociale. La tresse est donc plus qu’un style de coiffure, mais renferme beaucoup de mystère. Pour mieux connaitre ce style de coiffure, découvrant alors dans cet article, les différents type de tresses à Madagascar ainsi que leur signification.

Illustration de la coiffure malgache
Image venant d’internet

Tout savoir sur ce mode de coiffure

La tresse appelée aussi natte est un mode de coiffure. Un assemblage de deux ou trois mèches de cheveux ou plus afin de former une natte collée sur le crâne. Ce type de coiffure est typique de la coiffure malgache et il est pratique d’antan par les femmes et homme malgache. L’assemblage de ces différentes mèches de cheveux donnent un style particulier à votre chevelure et le rendant beaucoup plus stylé.

On le retrouve aussi dans les premières civilisations nord-africaines, en Égypte, en Amérique, mais aussi en Europe. Chaque type de tresse possède d’ailleurs des significations qui leur sont propres. Il peut aussi donner des informations pour connaitre une fille vierge, une femme qui a perdu son époux, une femme mariée ou pour connaitre une femme qui a donné naissance à un enfant.

 Les différentes coiffures de chaque ethnie malgache

Les différentes coiffures malgaches sont basées sur les tresses. Un assemblage de deux ou trois longues mèches de cheveux entrecroisés. Tout comme les tenues traditionnelles, les femmes malgaches ont aussi leur propre coiffure selon sa région et son ethnie. Voici d’ailleurs les différentes coiffures des femmes malgaches selon leur ethnie et leur signification :

·         Les Merina

Les femmes merina ou les femmes des hautes terres centrales ont comme coiffure le « tanavoho ». C’est un chignon plat très complexe à réaliser avec les cheveux groupés en deux stresses et qu’on place dans la nuque.

Il y a aussi le bango an-katoka, le difisesy, le kirozaroza, le lakolosy, le lambomiditra ainsi que le randramadinika.

·         Les Antandroy

Les femmes Antandroy se coiffent généralement en dokodoko ou bun tressé. Ce type de coiffure est composé de petite boule de cheveux tressés qui est rassemblée au-dessus de la tête. C’est aussi le style de coiffure de l’ethnie Sakalava, des Vezo ainsi que les Makoa et Masikoro.

·         Les betsileo

Les betsileo ont des tresses qui ont toute des noms particuliers et des significations importantes. Cette tresse est :

  • Le Kitain’ondry, kitanala, le valala mihoatra ainsi que le kirozaroza. Ce sont des types de tresses qui sont spécialement réservés aux jeunes filles et aux jeunes femmes célibataires.
  • Le mitsangana fa andeha : une tresse pour les jeunes filles sur le point de se marier.
  • Tagna-vohoou tanavoho : une coiffure pour les femmes mariées.
  • Randran’anakova : des tresses pour les princesses

·         Les antaimoro

Leurs tresses sont : le « lafitri-akondro », le « telo ankila », le « tsitombotomboka » ou le « vakamanasaka ».

·         Pour le bara

La tresse des Bara est le tsimijihabasy, un style de coiffure qui ressemble à une caquetée menant sur le front. Elle est surtout propre à la région d’Isalo et d’Ihorombe. Ce type de coiffure consiste à diviser les cheveux en deux et de rouler ces dernières en boule afin de recouvrir les oreilles.

Ce type de coiffure est porté par les femmes Bara au quotidien, et même pendant les festivités locales. Seulement pendant les jours de fête, les femmes bara mettent de la peinture sur le visage en guise de maquillage et divers bigoudis pour orner ses tresses.

La signification de chaque coiffure selon chaque région

Voici la signification de chaque tresse selon la région de l’île :

Tresse des Zafimaniry
Image venant d’internet

Dans la partie sud :

Les femmes portent les coiffures suivantes pendant les jours de fête : kifitoanila, kiarivofahitsa, kisaronkisiny, vonkivia, kifapahonotsy, tainavoho, vodiketsa, tsangàna, dobokatsena, tokovy, dokodoko

Par contre pour les deuils, les femmes sont coiffées d’un kisotry, d’un kiambarimaina ou d’un randrana. D’autres se rasent même la tête et deviennent chauve et ne doivent plus soigner leurs cheveux.

Il y a aussi ce qu’on appelle tsimijihibasymipoaka, une coiffure de jeune femme célibataire, celle qui attende leur prétendant ou encore leur prince charmant. On reconnait cette coiffure par les tresses qui se cachent derrière les oreilles et avec beaucoup de bigoudis de couleurs vives. Sans oublier les pommettes sur les joues. Toutefois, ce style de coiffure est interdit pour les femmes mariées.

Il y a aussi le tsangana fa andeha, une coiffure pour les mariages. Il y a aussi le tsangana, les bango kiteloanila, kipetekarandra et le randramadinika, des styles de tresses qui peuvent être portées au quotidien. Il y a également des coiffures destinées spécialement aux hommes : kilavoahibary, rasaraka

Au centre de Madagascar :

Les femmes marina se coiffent en bagotokana pour les jours de deuil, une tresse qui commence à la nuque et qui longe le dos. Au quotidien, la coiffure des femmes du centre est le tanaivoha. En effet, le Tana ivoho ou tanavoho : une coiffure traditionnelle malgache très connue des différentes régions de Madagascar, mais venant des hautes terres centrales. Ce type de coiffure est indémodable. On l’appelle aussi bango tsotra. Il est réservé aux jeunes femmes d’âge mures ainsi qu’aux adolescentes. C’est une simple coiffure à la fois élégante faite avec 2 ou 4 nattes qui sont ensuite entrelacées pour donner un chignon bas.

Pour les betsileo

Les tresses de betsileo sont Kitain’ondry, kitanala, le bango, le bangoroa, le randran’anakova le bangotsotra, le bangoankova, le kiary et le tsongotsongo. Le bango est une coiffure spécialement faite pour le noble et pour les enfants. C’est une coiffure féminine que l’on porte au quotidien. Leur coiffure définit d’ailleurs le statut de chacun.