Tout savoir sur le « Savika » : le rodeo malgache

Savika

Illustration du savika. Photo prise sur internet.

La passion pour les sports extrêmes date de plusieurs années, ce qui fait que les Malgaches, enfin, la plupart aiment les sports extrêmes. Le Savika fait partie de ces sports extrêmes. Le Savika est un sport dangereux, en revanche, c’est un événement très spectaculaire à Madagascar. Cette activité est similaire au Rodéo du Texas. Il est très pratiqué par les Betsileo, à Ambositra plus précisément. Afin de célébrer des événements tout aussi particuliers, comme les fêtes de Pâque ou Pentecôte par exemple, le village se réunit dans un stade ou un endroit vaste pour admirer le combat sanglant entre un homme et le zébu. Découvrez dans cet article, ce qu’est le « Savika » exactement.

Qu’est-ce que le Savika ?

Par définition, le Savika est une pratique ancestrale. Un moment où les jeunes hommes du foko Betsileo  affrontent des zébus. La plupart des Malgaches apprécient se sport : hommes, femmes, enfants. Le Savika est généralement organisé à Ambositra, à 250 km d’Antananarivo, la capitale. D’ailleurs, tous les grands tournois de Savika s’organisent dans cette région.

Comment se déroule le Savika ?

Comme il a été mentionné ci-dessus, le Savika est un sport extrême. Le but est de maîtriser le zébu. Les principes sont quelque peu similaires à ceux du Rodéo. Les combattants du zébu sont appelés « Mpisavika ». Ils vont essayer de rivaliser contre les forces du zébu. Le combat suscite une émotion extrême entre le Mpisavika ainsi que les spectateurs, car, il se peut qu’à force de maîtriser le zébu, le Mpisavika subit des coups durs. Il peut être piétiné ou envoyer dans les aires par le zébu. Les spectateurs vont émettre des cris de joie, d’angoisse, etc. dans tous le stade. Puis, tous les coups sont permis pendant le jeu. De plus, le Mpisavika n’utilise que ses mains afin de maitriser le zébu et le prendre par ses cornes. C’est une bataille sans pitié, le Mpisavika n’a qu’une seule option, soit maîtriser le zébu, soit subir des coups dures.

A titre d’information, le zébu ne subit aucune torture pendant le combat. A Madagascar, les bœufs sont signes de richesse. Ils sont très respectés et ne sont pas tués sauf pour être mangés.

Savika
Représentation du Savika. Photo prise sur Internet.

 Quels sont les équipements du Mpisavika ?

Bien que le Savika soit un combat libre, il existe quand même des  équipements que le Mpisavika doit porter avant de monter sur le terrain. Avant d’entamer le combat, le Mpisavika va d’abord enduire son corps d’u mélange mystérieux. D’ailleurs, la mixture est cachée par le porteur ce qui rend la potion encore plus mystérieuse. Ensuite, le Mpisavika se couvre de ceinture construite de pagne. Il cache une pièce de monnaie en argent brut à l’intérieur de la ceinture. Puis, le Mpisavika va boire sa boisson magique le « Galeoka », c’est une boisson alcoolisée d’origine Betsileo. Dans l’arène, le pratiquant va commencer à exciter le zébu pour le rendre aussi furieux. Il ne va compter que sur ses mains, son adresse et le cri d’encouragement des spectateurs une fois sur le terrain. Le combat sera terminé lorsque la bête est exténuée, ou quand le Mpisavika subit des blessures graves.

Le Savika n’est pas une activité sportive à la portée de tous. Avant de devenir Mpisavika, il faut connaître les bœufs à bosse, il faut maîtriser les comportements défensifs de la bête afin d’assimiler les gestuels adéquats afin de s’échapper aux coups de cornes du zébu. En effet, les cornes sont meurtrières sans une parfaite maîtrise.

Qu’est ce qui fait la beauté du Savika ?

Le Savika est également similaire à la Corrida, c’est un combat de tauromachie qui se passe dans une arène préparée. Les spectateurs viennent de tous les coins pour admirer le spectacle : un combat féroce entre un zébu et un homme. D’ailleurs, des artistes célèbres de la région sont invités pour animer ce combat tout à fait extraordinaire. A Ambositra, le savika est une distraction attractive, en même temps, c’est le Mpisavika et le zébu qui donnent un magnifique spectacle lors d’un duel inédit.

Le Savika est-il un sport mortel ?

A vrai dire, le Savika est un sport mortel. Sa pratique nécessite de la vigilance et surtout du savoir-faire. En revanche, le taux de mortalité est faible pour ce jeu. Ce sont les blessures qui sont les cas les plus fréquents. Généralement, les Mpisavika reçoivent des coups très violents dans leur crâne, cela entraîne tout de même des séquelles pour la santé de ce dernier. La plupart du temps, le combat se termine toujours par de la joie et des sourires. Les cicatrices sont une marque d’honneur et surtout de fierté.

Bien que le Savika soit un sport extrême et dangereux, il reste tout de même un sport très apprécié par les Betsileo surtout ceux qui viennent d’Ambositra.